Maintes fois nous avons suggéré l'émission d'options call sur l'action Melexis, notamment cet été, et vous avez pu ainsi jouir d'un surcroît de rendement. Une nouvelle occasion d'adopter cette stratégie se présente. En effet, le cours de l'action avait commencé à se reprendre en mai dernier, mais à notre estime, le mouvement ne se poursuivra pas. En effet, si l'entreprise s'en est bien sortie au troisième trimestre (lire l'analyse ici), ...

Maintes fois nous avons suggéré l'émission d'options call sur l'action Melexis, notamment cet été, et vous avez pu ainsi jouir d'un surcroît de rendement. Une nouvelle occasion d'adopter cette stratégie se présente. En effet, le cours de l'action avait commencé à se reprendre en mai dernier, mais à notre estime, le mouvement ne se poursuivra pas. En effet, si l'entreprise s'en est bien sortie au troisième trimestre (lire l'analyse ici), l'action n'y a pas réagi. L'incertitude croît en effet quant au quatrième trimestre, face à la deuxième vague de coronavirus et aux nouveaux confinements décrétés. L'action est en outre encore chère à l'heure actuelle (rapport cours/bénéfice de 40 et cours/valeur comptable de 7,7). Pour autant, les actionnaires peuvent conserver leurs titres, il n'y a pour l'instant pas de raison de s'en délester - les résultats du troisième trimestre n'étaient pas mauvais. Cependant, le secteur automobile devrait continuer de réduire ses stocks au cours de ce second semestre, vu que la demande baisse. Et cela n'augure rien de bon pour Melexis. Car si, heureusement, l'entreprise se diversifie de plus en plus - le segment industriel est en croissance constante -, l'automobile représente encore 88% de ses ventes.Nous ne conseillons qu'aux actionnaires de Melexis d'émettre des options call. Le risque serait bien trop important pour ceux qui ne détiennent pas d'actions.Melexis janvier 2021au cours d'ex. de 68 EURà 3,35 EURLa prime de 335 euros (100 fois 3,35) que vous percevez à l'émission de ce contrat vous procure un surcroît de rendement d'environ 5% jusqu'à la mi-janvier. Si le cours de l'action dépasse 68 euros, vous serez peut-être sollicité. Vous vendriez alors vos titres à (68 plus 3,35, soit) 71,35 euros l'unité. Notez que sur le plan technique, à 67 euros se trouve une résistance. Il est arrivé quelques fois que le cours de Melexis y stagne. Il est donc possible que cela se reproduise. Ce serait un scénario idéal: vous conserveriez vos actions et empocheriez la prime. Et si le cours baissait résolument ces prochaines semaines? Vous garderiez également vos actions dans ce cas, et vous émettriez à nouveau des options call afin de percevoir la prime.