Cela fait des années que l'entreprise et l'action Unilever offrent une image plutôt vieillotte, et que le titre évolue au gré des fluctuations boursières. Warren Buffett et son ami, le brésilien Jorge Paulo Lemann, avaient proposé, par le biais de Kraft Heinz, 143 milliards de dollars pour racheter à Unilever le fabricant des glaces Magnum. Selon l'oracle d'Omaha, le groupe et sa structure de coûts étaient devenus trop pesants. L...

Cela fait des années que l'entreprise et l'action Unilever offrent une image plutôt vieillotte, et que le titre évolue au gré des fluctuations boursières. Warren Buffett et son ami, le brésilien Jorge Paulo Lemann, avaient proposé, par le biais de Kraft Heinz, 143 milliards de dollars pour racheter à Unilever le fabricant des glaces Magnum. Selon l'oracle d'Omaha, le groupe et sa structure de coûts étaient devenus trop pesants. La direction a rejeté l'offre, sans par ailleurs tenir compte de l'opinion du gourou.A présent que Nelson Peltz a pris dans Unilever une participation par l'intermédiaire de son fonds spéculatif Trian Fund Management, la direction peut s'attendre à recevoir une longue liste des failles de l'entreprise. Peut-être même l'activiste américain réclamera-t-il une scission - il s'agit de sa stratégie habituelle, généralement très coûteuse en termes d'emplois; on parle d'ailleurs ici de 15% des postes de senior management et de 5% de ceux de junior management menacés.L'arrivée de Nelson Peltz confère donc une dimension spéculative à l'action, dont le cours augmente - à contre-courant de la tendance - depuis quelques jours, tout en demeurant bien inférieur à celui de ses concurrentes. Nous décidons de miser à la hausse.Unilever septembre 2022au prix d'ex. de 50 EURà 5,90 EUROptant pour une stratégie haussière sans investissement, nous émettons le put septembre; nous percevons 5,90 euros en échange de l'engagement d'acheter 100 titres au prix de 50 euros. Si le cours continue d'augmenter, la prime nous sera acquise. S'il tombe sous 50 euros d'ici au 16 septembre, nous devrons peut-être acheter les actions, au prix de (50 - 5,90 =) 44,10 euros.Unilever décembre 2022au prix d'ex. de 55 EURà 0,66 EURPeu onéreux (100 x 0,66 = 66 euros), ce contrat est bien loin d'être out of the money. Le cours de l'action doit augmenter d'un peu plus de 6% pour que le call ait une valeur intrinsèque. Si cela se produit, la valeur de l'option progressera considérablement. Historiquement, un cours supérieur à 50 euros est loin d'être impossible. Le bénéfice potentiel est ici illimité et nous avons acheté du temps jusqu'au 16 décembre.