Dans une analyse récente (lire ici), nous expliquions pourquoi nous revoyons actuellement nos ratings pour les actions du secteur bancaire européen. Les investisseurs qui partagent notre avis et souhaitent miser sur un redressement du secteur dans son ensemble peuvent opter pour un tracker qui suit l'évolution de l'indice Stoxx 600 Europe Banks.
...

Dans une analyse récente (lire ici), nous expliquions pourquoi nous revoyons actuellement nos ratings pour les actions du secteur bancaire européen. Les investisseurs qui partagent notre avis et souhaitent miser sur un redressement du secteur dans son ensemble peuvent opter pour un tracker qui suit l'évolution de l'indice Stoxx 600 Europe Banks. Cet indice regroupe actuellement les actions de 45 banques dont le siège est établi en Europe. Il est pondéré quatre fois par an. Notons le poids important des banques du Royaume-Uni en son sein. Avec des titres de plusieurs grandes enseignes actives au niveau mondial comme HSBC, Lloyds, Barclays, Standard Chartered et Royal Bank of Scotland, le Royaume-Uni représente en effet près d'un tiers de l'indice. Les Britanniques sont suivis par l'Espagne, avec Banco Santander, BBVA et Caixabank, entre autres. Du fait des problèmes persistants de Deutsche Bank et de Commerzbank et partant, des baisses répétées du cours de leurs actions, l'Allemagne est retombée à la huitième place avec une pondération d'à peine 2,44% dans l'indice. Le seul représentant belge y est KBC (1,92%), qui occupe la quinzième place.Les principales positions individuelles de l'indice sont (situation au 30/9):1. HSBC Holdings (17,99%)2. Banco Santander (7,51%)3. BNP Paribas (6,38%)4. Lloyds Banking Group (5,34%)5. UBS Group (4,69%)Le tracker ou ETF le plus grand et le plus liquide qui suit cet indice est l'iShares Stoxx Europe 600 Banks. Il appartient à la gamme de produits iShares de l'émetteur BlackRock Asset Management. Il s'échange sur la Deutsche Börse (en euro) sous le code ISIN DE000A0F5UJ7 et le ticker EXV1. Il compte 369,5 millions d'euros d'actifs sous gestion. Comme cet ETF est un tracker physique - il détient les actions sous-jacentes -, l'erreur de réplication, soit la différence entre le rendement total du portefeuille et celui de l'indice à répliquer, est minime. Les dividendes sont versés chaque trimestre. L'indemnité de gestion annuelle s'élève à 0,46%.L'investisseur peut également opter pour l'ETF Lyxor Stoxx Europe 600 Banks, qu'a émis cette année Lyxor ETF, filiale de la Société Générale. Il s'échange sur Euronext Paris sous le ticker BNK et le code ISIN LU1834983477. C'est un tracker synthétique, et donc plus risqué que le premier - il conclut des contrats de swap avec des contreparties qui s'engagent à payer le rendement de l'indice. Ici, les dividendes sont capitalisés.