Le secteur bancaire européen traverse une mauvaise passe. La semaine dernière, le cours de Deutsche Bank a atteint un nouveau plancher historique et l'action UBS n'avait plus été aussi bon marché depuis 2012. Les investisseurs qui souhaitent miser sur le redressement de l'ensemble de ce secteur peuvent opter pour l'indice Stoxx Europe 600 Banks.
...

Le secteur bancaire européen traverse une mauvaise passe. La semaine dernière, le cours de Deutsche Bank a atteint un nouveau plancher historique et l'action UBS n'avait plus été aussi bon marché depuis 2012. Les investisseurs qui souhaitent miser sur le redressement de l'ensemble de ce secteur peuvent opter pour l'indice Stoxx Europe 600 Banks. Evolution de l'indiceCet indice regroupe actuellement les actions de 47 établissements dont le siège est établi en Europe. La Belgique est représentée par KBC, qui, par sa pondération (1,88%), fonction de la capitalisation boursière, occupe la 15e place. Répartition géographique de l'indicePrincipales positions individuelles (au 31 mai)Les investisseurs peuvent aussi opter pour un tracker qui réplique l'évolution d'un indice bancaire. Le plus liquide est l'iShares Stoxx Europe 600 Banks.Ce tracker qui s'échange sur la Bourse de Francfort est l'un des produits de la gamme iShares de l'émetteur BlackRock Asset Management. Il reflète la prestation de l'indice Stoxx Europe 600 Banks, baromètre phare du rendement du secteur bancaire européen. L'indice est pondéré quatre fois par an. L'ETF iShares Stoxx Europe 600 Banks est un tracker physique: les actions de l'indice sous-jacent sont maintenues en portefeuille par l'émetteur. Les dividendes sont versés chaque trimestre. Comme on peut le voir, les frais de gestion sont peu élevés.Les investisseurs peuvent en outre investir dans le Stoxx 600 Banks par le biais de produits à effet de levier.Actuellement, Commerzbank propose trois turbos longs BEST ayant l'indice bancaire comme sous-jacent. Le turbo portant le code ISIN DE000CJ3RAA4 offre un levier de 2,6. L'indice sous-jacent se trouve 60% au-dessus du stop-loss (ordre de vente destiné à se protéger d'une chute de l'actif), ce qui constitue une marge de sécurité confortable.