Le dernier pic de volatilité des marchés financiers date du début de l'été. L'indice de volatilité VIX avait franchi la barre des 25points après que le Royaume-Uni s'est exprimé en faveur du Brexit, la sortie de l'Union européenne. Mais les marchés financiers se sont très rapidement stabilisés et le VIX a peu à peu reflué. L'indice est même retombé en août dernier à son plus bas niveau en deux décennies.
...

Le dernier pic de volatilité des marchés financiers date du début de l'été. L'indice de volatilité VIX avait franchi la barre des 25points après que le Royaume-Uni s'est exprimé en faveur du Brexit, la sortie de l'Union européenne. Mais les marchés financiers se sont très rapidement stabilisés et le VIX a peu à peu reflué. L'indice est même retombé en août dernier à son plus bas niveau en deux décennies. Le VIX est souvent surnommé "l'indice de la peur". Un VIX bas serait symptomatique d'une certaine complaisance chez les opérateurs financiers, alors qu'un VIX élevé serait plutôt un indice de grande nervosité. Ce raisonnement n'est pas tout à fait correct. Le VIX est davantage un indicateur de volatilité que de peur. Sur les marchés financiers, la volatilité est une mesure de l'ampleur des fluctuations des cours des actions. Le VIX mesure la volatilité implicite à 30jours des options sur les actions de l'indice S&P500. Pour y parvenir, on prend pour référence les prix des options call et put sur les actions du S&P500 qui sont cotées sur le Chicago Board of Options Exchange (CBOE). La volatilité implicite est ce qui reste après avoir soustrait du prix d'une option sa valeur fondamentale (écart par rapport au cours d'exercice) et sa valeur temps (échéance résiduelle de l'option). Lorsque de nombreux opérateurs veulent se protéger simultanément contre une baisse des cours en achetant des options put, la volatilité implicite sera élevée et les primes des options augmenteront à l'avenant. Un VIX élevé va donc de pair avec une volatilité élevée, et un VIX plus bas avec des fluctuations attendues plus faibles des cours de bourse. Mais un regain de volatilité n'est pas nécessairement synonyme de baisse des cours. C'est à ce niveau que le lien avec la peur est trompeur. Une augmentation du VIX à partir d'un niveau réduit n'est pas nécessairement un présage de baisse des cours. C'est possible, mais ce n'est pas systématique. De nombreuses périodes dans l'histoire attestent qu'une hausse du VIX peut accompagner une hausse des cours des actions. Depuis le début du mois, plusieurs constats laissent à nouveau présager d'un regain de volatilité. Les fluctuations sur les Bourses occidentales s'amplifient et le VIX se rapproche à nouveau des 20points. Les incertitudes sur le marché ne sont pas neuves, mais la tension s'accroît. Celles relatives à la politique monétaire américaine atteignent peu à peu leur point culminant. Quand les taux seront-ils relevés, et quel en sera l'impact sur les marchés financiers? Les marchés d'actions sont en hausse depuis 7,5ans sans correction digne de ce nom. Outre les valorisations élevées, il y a les doutes suscités par la Deutsche Bank, le secteur bancaire italien et les élections présidentielles américaines. Ces éléments pourraient tous contribuer à une augmentation de la volatilité, et donc de l'indice VIX.S'il n'est pas possible d'investir directement dans le VIX, les investisseurs peuvent miser sur une hausse de la volatilité implicite à l'aide de produits dérivés basés sur des contrats à terme sur le VIX. Parier sur une hausse du VIX n'est en aucun cas une stratégie à long terme. Les pics de l'indice sont en effet très marqués, mais généralement tout aussi brefs. Il est très inhabituel que le VIX se maintienne longtemps à un niveau élevé, et ce n'a plus été le cas depuis fin 2008/début 2009, au plus fort de la crise financière. L'horizon d'investissements dans les futures sur le VIX est donc généralement très court. Comme dans le cas des matières premières, les investisseurs doivent tenir compte de la structure du prix des contrats à terme sur le VIX. Les futures sur le VIX sont généralement en situation de contango, et c'est d'ailleurs le cas aujourd'hui. Le contrat à terme octobre s'échange actuellement à 15,35. C'est respectivement 17,4 et 18,6 pour les contrats venant à échéance en décembre et en janvier 2017. BNP Paribas Markets propose actuellement 5turbos longs ayant pour sous-jacents les contrats à terme sur le VIX. Le future de référence est celui qui vient à échéance en octobre. Les gestionnaires procéderont ensuite à un roulement de leurs positions sur le mois de contrat suivant. En raison de leur prix plus élevé, il ne sera toutefois pas possible d'acheter autant de futures avec le même montant. On parle donc d'un rendement de roulement (roll yield) négatif.VIX Future Turbo Long (risque réduit)Code ISIN : NL0012017461Devise : EURNiveau de financement : 6,82Cours de référence : 15,35Barrière désactivante : 7,5Levier : 1,73Cours : 8,28/8,37Ce turbo long est le plus défensif de l'assortiment. Le contrat à terme sur le VIX se trouve actuellement 105% au-dessus de la barrière désactivante.VIX Future turbo long (risque moyen)Code ISIN : NL0012017339Devise : EURNiveau de financement : 10,81Cours de référence : 15,35Barrière désactivante : 11,89Levier : 3,02Cours : 4,64/4,73Dans le cas de ce turbo long au niveau de risque moyen, l'écart entre le niveau actuel du VIX et la barrière désactivante est retombé à 29%.VIX Future Turbo Long (risque élevé)Code ISIN : NL0011912506Devise : EURNiveau de financement : 11,72Cours de référence : 15,35Barrière désactivante : 12,89Levier : 3,6Cours : 3,83/3,92Ce turbo long se situe encore un échelon plus haut dans l'échelle des risques. Bien que l'écart entre le cours de référence et la barrière désactivante atteigne toujours 19%, le risque est très élevé en raison des fortes fluctuations du VIX.VIX Future Turbo Long (spéculatif)Code ISIN : NL0011912514Devise : EURNiveau de financement : 13,48Cours de référence : 15,35Barrière désactivante : 14,82Levier : 5,9Cours : 2,17/2,26Ce turbo long est le plus spéculatif avec un levier de 5,9 et un écart de moins de 4% entre l'indice VIX et la barrière désactivante.