La perception du marché est que le Royaume-Uni a davantage à perdre sur le plan économique que ses partenaires commerciaux et a donc tout intérêt à organiser sa sortie dans les meilleures conditions. Cette année, l'euro a déjà connu un net redressement, non seulement face au dollar, mais aussi par rapport à la livre. L'EUR/GBP a atteint un sommet de 0,93 fin août. Ce n'était plus arrivé depuis 2009.
...