Ce n'est pas la première fois que nous l'affirmons: peu de métaux divisent autant les investisseurs que l'or. C'est sans compter, toutefois, sur l'argent. Tout comme ceux de l'or, les partisans et les détracteurs de ce métal sont en nombre plus ou moins égal. Au début de l'année, les premiers ont semblé devoir prendre le pas sur les seconds, mais cela n'a pas duré: dès la fin février, le prix de l'argent retombait sous les 15 dollars l'once troy, son niveau le plus f...