Février a été un bon mois pour le cuivre avec une hausse du cours de 7%. Le redressement ne s'est certes pas poursuivi en mars, mais au moins le métal n'est pas retombé à son plancher de fin janvier.
...

Février a été un bon mois pour le cuivre avec une hausse du cours de 7%. Le redressement ne s'est certes pas poursuivi en mars, mais au moins le métal n'est pas retombé à son plancher de fin janvier. L'année 2014 fut décevante, avec une baisse du cours de près d'un quart, à comparer à une perte de seulement 8% pour le LMEX, le large indice des métaux de base. Le cours du cuivre était même retombé, au début de cette année, sous son plus bas niveau depuis 2009. Le marché mondial du cuivre est en excédent et l'écart entre offre et demande est encore appelé à se creuser cette année. Selon les prévisions moyennes des analystes, l'excédent de cuivre raffiné devrait atteindre 225.000 tonnes en 2015, contre 59.000 tonnes l'an dernier. Les chiffres de Bloomberg Intelligence révèlent que les analystes tablent en moyenne sur une hausse de la production mondiale de cuivre comprise entre 1 et 1,6 million de tonnes en 2015. C'est la conséquence des nombreux investissements dans des capacités de production supplémentaires il y a quelques années, lorsque les cours étaient au plus haut. Bon espoirAu contraire d'autres métaux de base, le cours du cuivre est longtemps resté nettement supérieur à son coût marginal de production. Mais les marges n'ont cessé de se réduire ces derniers mois. Pour de nombreux producteurs, le seuil de rentabilité se situe à un cours de 5000 USD la tonne. Notons toutefois que la baisse du cours du pétrole a un effet favorable sur les coûts de production. L'énergie représente environ un quart du coût de production totale. Du côté de la demande, le cuivre subit l'impact des révisions à la baisse de la croissance par le FMI et la Banque mondiale. C'est surtout le ralentissement de la croissance en Chine qui pénalise le métal. L'agence d'analyse de marché CRU Group a calculé que la croissance de la consommation chinoise de cuivre retomberait cette année à 4%, contre encore 5,5% en 2014. Entre 2002 et 2012, elle gonflait de 10% en moyenne par an. On peut cependant déceler plusieurs motifs d'espoir. Ainsi la hausse des réserves de cuivre s'est-elle arrêtée. En outre, la Chine produira moins de cuivre raffiné cette année, en raison d'une baisse du raffinage. Enfin, les mesures de relance économique prises en Chine devraient également favoriser la demande de cuivre.Il est notamment possible d'investir dans des dérivés sur le cuivre à l'aide de produits à effet de levier et de trackers. Nous présentons deux trackers (l'un coté aux Etats-Unis, l'autre en Europe) et un produit à effet de levier. Copper Turbo Long (risque moyen)Code ISIN: NL0006524969Devise: EURNiveau de financement: 3488,74Cours de référence: 5673,25Barrière désactivante: 3838Levier: 2,02Cours: 20,45/20,75BNP Paribas Markets propose trois turbos longs qui permettent donc de miser sur une hausse du cours du cuivre. La valeur sous-jacente est actuellement le contrat à terme sur le cuivre pour livraison en juin. L'écart entre le cours de référence et la barrière désactivante atteint près de 48%. Ce spread assez important fait de ce turbo un choix plutôt défensif. Le levier reste cependant plus élevé que celui d'un tracker ordinaire. Ceux qui veulent prendre davantage de risques peuvent se tourner vers le turbo du même émetteur assorti du code ISIN NL0009175462 qui affiche un levier de 2,8.iPath Dow Jones-UBS Copper Total Return ETNTicker : JJCBourse: NYSE ArcaISIN : US06739F1012Emission: octobre 2007Performance depuis le 01/01/2015: -7,2%Rendement sur 12 mois: -12,2%Rendement sur 3 ans: -36,8%Volume journalier moyen: 36 000Actifs sous gestion: 50 millions USDFrais annuels de gestion: 0,75%Ce tracker (ticker JJC) est émis par Barclays et commercialisé par BlackRock. JJC a la structure juridique d'une Exchange Trade Note ou ETN. Il s'agit donc d'une créance subordonnée venant à échéance en octobre 2037. La valeur sous-jacente est le Dow Jones-UBX Copper Subindex. Cet indice se compose d'un seul contrat à terme, à savoir le Copper High Grade Future négocié sur le Comex, le marché des matières premières. La corrélation entre l'indice et le cours du cuivre est encore influencée par la structure de prix des contrats à terme. Actuellement, le cuivre est en situation de contango. Les frais annuels de gestion sont plutôt élevés : 0,75%.ETFS CopperTicker: COPAPBourse: Euronext ISIN : GB00B15KXQ89Emission: mai 2007Performance depuis le 01/01/2015: +5,9%Rendement sur 12 mois: +16%Rendement sur 3 ans: -20,1%Titres émis: 98 500Frais annuels de gestion: 0,49%Cet Exchange Traded Commodity ou ETC émis par le groupe britannique ETF Securities est notamment coté sur Euronext Paris. Le tracker assorti du ticker COPAP reflète le Bloomberg Copper Subindex par le biais de contrats swap sous-jacents. La grande différence de rendement par rapport au JJC s'explique par l'évolution du cours de change. Le COPAP est coté en EUR et la monnaie unique européenne a beaucoup perdu de sa valeur face à l'USD ces derniers mois. En d'autres termes, la baisse du cours du cuivre en USD a été largement compensée par l'appréciation de l'USD. Avec 0,49%, les frais annuels de gestion sont nettement moins élevés que ceux facturés par JJC.