La distinction est importante pour les investisseurs potentiels vu l'énorme écart de rendement entre les différents trackers.
...

La distinction est importante pour les investisseurs potentiels vu l'énorme écart de rendement entre les différents trackers.iShares MSCI India ETF (INDA)Cet ETF de la famille iShares est émis par BlackRock. Il propose une cotation principale à Singapour depuis 2006, mais se négocie également sur le NYSE (ticker : INDA) depuis l'an dernier. Le tracker réplique l'évolution de l'indice MSCI India Total Return. Ce dernier se compose de 73 entreprises qui représentent ensemble environ 85% de l'univers des actions indiennes. INDA est, après les trackers BlackRock et WisdomTree présentés la semaine dernière, le troisième ETF général sur l'Inde par ordre d'importance. Côté allocation sectorielle, les entreprises financières arrivent en tête avec 25%, suivies par la technologie de l'information et l'énergie. Parmi les plus grandes participations, on retrouve des noms connus comme Infosys, Reliance et Tata. Les frais annuels de gestion ont été fixés à 0,67% et le tracker accuse une perte de 10,5% depuis le début de l'année. iPath MSCI India Index ETN (INP)Ce tracker de l'émetteur Barclays réplique également les performances de l'indice MSCI India Total Return (ticker : INP). La principale différence par rapport à INDA est qu'il s'agit cette fois non pas d'un ETF, mais d'une ETN (Exchange Tradeable Note). Une Note constitue une dette subordonnée dans le chef de l'émetteur. On n'investit donc pas dans les actions sous-jacentes qui composent l'indice. Dans la pratique, cela ne fait cependant aucune différence par rapport à INDA, sauf si l'émetteur faisait faillite. Dans ce cas, les titulaires d'un ETN auraient beaucoup moins de chances de récupérer une partie de leur mise que ceux qui détiennent un ETF. Les frais de gestion ne justifient en tout cas pas cette moindre protection relative : avec 0,89%, ils sont plus élevés que dans le cas d'INDA.PowerShares India Portfolio (PIN)En termes de taille, cet ETF de l'émetteur Invesco est comparable aux deux trackers présentés ci-dessus. Le PowerShares India Portfolio est coté sur le NYSE (ticker : PIN) depuis 2008. La principale différence par rapport à l'INDA et l'INP réside dans la composition de la valeur sous-jacente. Il s'agit de l'indice Indus India, qui se compose de 50 entreprises cotées à la fois sur le BSE Sensex et le NSE CNX Nifty. Le secteur financier n'arrive qu'en troisième position dans l'indice Indus (13%) ; il est précédé par l'énergie (23%) et la technologie de l'information (19%). Invesco facture des frais annuels de gestion de 0,81%. Avec une perte de 9% depuis le début de cette année, ce tracker affiche des performances légèrement moins mauvaises qu'INDA et INP. Market Vectors India Small-Cap Index ETF (SCIF)Avec ce tracker émis par Van Eck, nous pénétrons dans l'univers des ETF spécialisés dans les petites capitalisations. Le tracker est coté sur le NYSE (ticker : SCIF) depuis août 2010. L'émetteur a procédé à un "split inversé" l'été dernier : quatre anciennes parts ont été échangées contre une nouvelle. SCIF réplique l'évolution du Market Vectors India Small Cap Index, composé de 95 entreprises. D'une capitalisation boursière moyenne de 350 millions USD, toutes ont leur siège principal en Inde et y réalisent la majeure partie de leurs revenus. Après les biens de consommation (22%), ce sont les secteurs informatique (20%) et financier (20%) qui pèsent le plus lourd dans l'indice. Van Eck facture des frais annuels de gestion de 0,91%. Le segment des petites capitalisations a été particulièrement touché cette année en Inde. Cela explique la baisse de 40% depuis le début de cette année.iShares MSCI India Small-Cap ETF (SMIN)BlackRock aussi propose un ETF spécialisé dans les petites capitalisations depuis le début de l'an dernier. Sa valeur sous-jacente est le MSCI India Small Cap Index et il est coté sur le NYSE (ticker : SMIN). L'indice se compose de 159 entreprises, au sein desquelles le secteur de l'alimentation et de la boisson est le plus représenté (19% de l'indice). Suivent le secteur financier (19%) et les valeurs industrielles. Avec 0,74% de frais annuels de gestion, le SMIN est un peu moins cher que le SCIF. Et malgré une perte de 29%, le SMIN affiche également des performances nettement moins mauvaises.EGShares India Small Cap Exchange Traded Fund (SCIN)Emerging Global Advisors ou EGA est un émetteur spécialisé dans les ETF sur les marchés émergents. Depuis janvier 2010, il propose sur le NYSE un "ETF petites capitalisations " (ticker : SCIN) qui reflète l'évolution de l'indice INDXX India Small Cap. Celui-ci se compose de 76 entreprises d'une valeur boursière moyenne de 1,12 milliard USD. En matière d'allocation sectorielle, les services financiers arrivent en tête (27%), suivis par l'informatique (20%) et les entreprises industrielles (15%). Les frais annuels de gestion s'élèvent à 0,85% et la performance est semblable à celle du SMIN.Le même émetteur propose encore deux autres trackers plus spécialisés. EGShares India Infrastructure ETF (INXX) avait été abordé l'an dernier (IB36-B/2012) dans un article consacré aux trackers permettant de miser sur l'augmentation des dépenses d'infrastructures dans les pays émergents. Avec l'INDXX India Consumer Index comme sous-jacent, l'EGShares India Consumer ETF (INCO) se concentre principalement sur les entreprises du secteur des biens de consommation.