Nous écrivions fin janvier que la vente d'actions Engie par l'État français pouvait être une espèce de contre-indicateur, car souvent, les pouvoirs publics décident bien trop tard de réduire leur participation. Et depuis que le gouvernement français s'est défait d'une partie de ses actions, le cours d'Engie s'est accru de 17%.
...