Les cours des céréales sont actuellement sous pression. Sur les marchés à terme (américains) du soja, du maïs et du blé, des investisseurs spéculatifs ont accumulé un nombre record de positions courtes (vendeuses). C'est inhabituel en cette saison. A peine entamés, les semis, dans l'hémisphère Nord, restent tributaires des conditions météorologiques. La traditionnelle "prime météo" n'étant toutefois pas (encore) à l'ordre du jour, il est intéressant de se porter achete...