Ces derniers mois, voire ces dernières années, l'actualité des pays émergents ne fut pas très positive. Même l'enthousiasme à l'égard de la Chine s'est essoufflé depuis un certain temps déjà. Sans parler de l'Argentine, du Brésil, de la Russie, de la Turquie... Cela s'est traduit inévitablement par une évolution des marchés boursiers nettement moins positive. Si l'on compare le MSCI Emerging Markets au MSCI World, on constate une sous-performance du premier depuis de nombreuses années. Malgré une période plus florissante jusqu'en septembre, c'est aussi vrai au bilan des onze premiers mois de cette année : ...