Banimmo (2 ans)
...

Banimmo (2 ans)Au premier semestre, le promoteur immobilier a accusé une perte de 1,31 million EUR en raison, principalement, d'une moins-value de 8,24 millions EUR sur un projet City Mall à Charleroi. Banimmo suspend le projet de promotion et recherche un acquéreur pour un programme adapté et mixte (détail, bureaux, résidentiel, autres), ce qui s'accompagne d'une importante réduction de valeur. Pour l'ensemble des résultats, il faudra attendre jusqu'au 30 août 2013. L'action suit une tendance neutre. A 8,80 EUR se trouve un soutien. A conserver (3C). Befimmo (2 ans)Au terme du 1er semestre 2013, la SICAFI a annoncé d'excellents résultats. Son portefeuille s'est étoffé grâce à l'acquisition du Blue Tower Louise alors qu'AXA lui a apporté le bâtiment AMCA à Anvers. La valeur du portefeuille immobilier de Befimmo est passée de 1969 millions EUR à 2045 millions EUR, alors que la valeur de portefeuille a reculé légèrement sur base constante, de 0,36%. Le groupe a confirmé les prévisions de dividende de 3,45 EUR par action pour l'ensemble de l'exercice 2013. La tendance est redevenue haussière. A conserver (3B). Fountain (2 ans)Plusieurs actionnaires de référence - Syntegra Capital Fund I, Investissements PCPR, Quareog et Banque Degroof - ont annoncé s'être associés à une banque d'affaires pour envisager la vente de Fountain. Ces actionnaires ont une participation de 58,2%, alors que 41,8% des actions sont aux mains du public. Il y a 6 ans, une précédente tentative de vendre Fountain n'avait pas abouti. Si un acquéreur est trouvé, celui-ci pourra lancer une offre sur l'ensemble des actions. Le cours de Fountain a rebondi de 10% en réaction à cette nouvelle. A conserver (3C). PostNL (2 ans)Au 2e trimestre de cette année, le bénéfice opérationnel du groupe néerlandais a reculé de 15%, conséquence de la baisse des volumes. Pour l'ensemble de l'exercice, PostNL prévoit d'ailleurs un recul des volumes compris entre 9 et 11%. Le groupe a annoncé être en bonne voie pour réaliser ses objectifs pour 2015, un résultat opérationnel compris entre 300 et 370 millions EUR. Depuis le plancher de début avril dernier, le cours s'est repris de quelque 60%. A 3 EUR se trouve une résistance horizontale importante. Alléger (4B). Royal Dutch Shell (2 ans)Au 2e trimestre de cette année, le géant pétrolier britannico-néerlandais a annoncé des résultats décevants. Grevé par une dépréciation de 2,21 milliards USD sur les activités de gaz de schiste américaines, son bénéfice net a reculé de 60%, à 2,29 milliards USD. Au Nigeria, RDS a été confronté à plusieurs difficultés. Hors charges exceptionnelles, le repli du bénéfice se limite à 20%. Le dividende trimestriel est relevé de 5%, à 0,45 USD. Le cours s'est replié à l'annonce des résultats moins bons que prévu. A 24 EUR se trouve un soutien. Digne d'achat (1B).Exxon Mobil (2 ans)Le groupe américain ExxonMobil n'a pas non plus été à la fête au 2e trimestre : son bénéfice s'est tassé de 57%, à 6,86 milliards USD, pour un CA en baisse de 16%, à 106,5 milliards USD. Au 2e trimestre 2012, il avait réalisé un bénéfice comptable unique de 7,5 milliards USD. La production a reculé de 1,9%. Le groupe explique ce moins bon résultat par la faiblesse des marges de raffinage. En fin de compte, le repli de l'action est resté limité. A 90 USD se trouve une zone de soutien importante. Digne d'achat (1B).