Luxempart est effectivement discret, ce à quoi sa cotation sur la Bourse de Luxembourg n'est pas étrangère. Fondé en 1988, le holding investit principalement au Luxembourg, en Belgique, en Allemagne, en Autriche, en Suisse, en France et en Italie. Il affichait au 30 juin une valeur nette d'inventaire (VNI) de 1,9 milliard d'euros, soit 94,92 euros par action, en hausse de 12% par rapport à fin 2020. Cette VNI se compose de 71% d'investissements directs,...

Luxempart est effectivement discret, ce à quoi sa cotation sur la Bourse de Luxembourg n'est pas étrangère. Fondé en 1988, le holding investit principalement au Luxembourg, en Belgique, en Allemagne, en Autriche, en Suisse, en France et en Italie. Il affichait au 30 juin une valeur nette d'inventaire (VNI) de 1,9 milliard d'euros, soit 94,92 euros par action, en hausse de 12% par rapport à fin 2020. Cette VNI se compose de 71% d'investissements directs, eux-mêmes scindés entre entreprises cotées (16%) et private equity (55%), de 20% de fonds et de 9% de liquidités. Le groupe enregistre un rendement annuel (dividendes inclus) de 12,2% en moyenne ces 10 dernières années; c'est moins bien que Brederode et Sofina (environ 20%), mais mieux que d'autres holdings belges réputés comme Ackermans & van Haaren, GIMV et GBL. Sa principale position est une participation de 31,5% dans Foyer SA, le premier assureur privé du Luxembourg. Les liens sont d'ailleurs étroits, puisque Foyer Finance, la société mère de Foyer SA, détient 50,4% des titres Luxempart. Citons encore Atenor, eduPRO, Süss Micro Tech, SNP et Schaltbau; Zooplus, la boutique en ligne d'aliments pour animaux cotée en Allemagne, est actuellement très convoitée. Si l'on s'en tient aux 460 euros par action offerts, Luxempart réalisera une plus-value de 37 millions d'euros (1,8 euro par action) par rapport à la VNI au 30 juin. La direction a décidé l'an passé de se concentrer sur des participations moins nombreuses, mais plus élevées, dans des entreprises, et de doubler les investissements dans des fonds au cours des cinq prochaines années tout en accroissant l'exposition aux Etats-Unis et à l'Asie. Luxempart n'est suivi par aucun analyste, mais Degroof Petercam a suggéré au holding, en août, de demander une cotation à Bruxelles, en vue d'accroître sa valorisation. Depuis, et grâce notamment aux résultats semestriels et à l'offre sur Zooplus, la décote par rapport à la VNI est tombée de 35% à 25%. Nous ignorons si une deuxième cotation est à l'ordre du jour, mais il est un fait que la valorisation n'augmentera pas sans une meilleure communication. Au vu de l'historique et de la décote, l'action peut être achetée (rating 1B) sous les 80 euros. Les volumes étant faibles, utilisez des limites strictes.