Les marchés des changes et des capitaux ont été secoués en début de semaine par la destruction du bombardier russe en Syrie. Ces marchés, qui peinent déjà à s'adapter aux modifications de la politique monétaire des deux principales banques centrales du monde, pouvaient fort bien se passer de cette tension supplémentaire.
...