Le 30 novembre 2016, les membres de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) décidaient pour la première fois de la décennie de réduire leur production journalière de 1,2 million de barils (fûts de 159,24 litres). Dans leur sillage, onze autres pays, emmenés par la Russie, s'engageaient à diminuer leur production de plus de 500.000 barils. L'accord a rapidement été qualifié d'historique et a posteriori, l'on peut considérer qu'il a été déterminant pour l'évolution du cours du pétrole. En cinq trimestres, le baril de Brent (pétrole de la mer du Nord) est passé de 45 dollars à un cours proche de 70 dollars.
...