La semaine écoulée a été particulièrement mouvementée. Au départ, elle semblait encourageante. Les membres de l'OPEP sont parvenus à un accord pour réduire leur production afin de redresser les prix du pétrole. C'est l'Arabie Saoudite qui le souhaitait. Rappelons que ce même pays les a fait chuter en mai 2014 pour contrarier la Russie et l'Iran ainsi que les États-Unis et leurs gisements de schiste. Les compagnies américaines ont souffert le martyre tandis que la Russie et l'Iran sont parvenus à déjouer les intentions arabes en vendant leur production ailleurs. Aujourd'hui, la péninsule arabe connaît des difficultés financières et se retrouve dans la position de l'arroseur arrosé.
...