Il a fallu attendre novembre pour que les Bourses émergentes reviennent à leur niveau d'avant-crise. Les perspectives sont favorables, avec, quand la pandémie sera maîtrisée, une probable reprise conjoncturelle planétaire dont ils tireront profit. En outre, la récente chute du dollar favorise les exportations et rend plus gérable l'encours de la dette en dollar.
...

Il a fallu attendre novembre pour que les Bourses émergentes reviennent à leur niveau d'avant-crise. Les perspectives sont favorables, avec, quand la pandémie sera maîtrisée, une probable reprise conjoncturelle planétaire dont ils tireront profit. En outre, la récente chute du dollar favorise les exportations et rend plus gérable l'encours de la dette en dollar.L'on peut investir dans les marchés émergents par le biais de plusieurs trackers disponibles en Europe. La plupart ont pour sous-jacent le MSCI Emerging Markets, indice de référence du segment, ou alors le FTSE Emerging, sous-indice du FTSE Global Equity.Le MSCI Emerging Markets existe en deux variantes. L'indice régulier compte 1.300 membres, surtout des grandes et moyennes entreprises; le MSCI IMI, qui inclut aussi les petites capitalisations, 2.669 membres.Principales positions L'ETF iShares Core MSCI Emerging Markets IMI, émis par BlackRock Asset Management, se négocie sur Euronext Amsterdam sous le ticker EMIM et le code ISIN IE00BKM4GZ66. Il s'agit d'un tracker physique. Les frais de gestion annuels y sont très faibles (0,18%). Les positions sont repondérées chaque trimestre et les dividendes réinvestis. Le tracker est coté en euro mais les actions sous-jacentes sont négociées dans leur devise locale, ce qui crée un risque de change. Il en existe également une variante qui distribue les dividendes: le tracker s'échange sur le Xetra, en Allemagne, où il porte le ticker IBC3 et le code ISIN IE00BD45KH83. Les autres caractéristiques sont tout à fait similaires à celles de l'ETF précédent. Cet indice du FTSE Russell britannique compte 1.824 membres, mais aucune petite capitalisation, à l'inverse de l'indice MSCI. Et si la Chine y pèse encore plus lourd, la Corée du Sud, en revanche, n'y est pas représentée.Principales positionsL'ETF FTSE Emerging Markets UCITS, qu'a émis Vanguard Group, se négocie sur Euronext Amsterdam, sous le ticker VFEM et le code ISIN IE00B3VVMM84. C'est un tracker physique. Les frais de gestion annuels s'élèvent, ici, à 0,22%. Les dividendes sont versés trimestriellement. A l'heure actuelle, le rendement moyen de toutes les positions de l'indice est de 2,1% (brut).