Rares sont les secteurs qui n'ont pas profité de la hausse boursière de ces dernières années en Occident. Il y a, en Europe, les secteurs financier et automobile, que nous avons analysés récemment dans cette même rubrique. Mais il y a également, et personne n'imaginait, il y a 10 ans, que ce secteur finirait par accuser un retard, les services d'utilité publique (" utilities "). A l'époque en effet, le secteur était généralement considéré comme défensif et offrant des dividendes relativement prévisibles. En d'autres termes, les actions du secteur étaient parfaites pour l'investisseur "bon père de famille". Or aujourd'hui, la perception du marché à leur égard est tout autre. Toutefois, un fait récent constitue peut-être un point d'inflexion: l'accord " historique " conclu entre deux acteurs allemands du secteur.
...