D'après les dirigeants occidentaux, les sanctions qu'ils viennent de prendre à l'encontre de la Russie la perturberont profondément. Etrange, alors, que le rouble (RUB) ait progressé de 1,8% la semaine passée. Plus étrange encore est le redressement généralisé des emprunts russes. On dénombrait plus de six fois plus de titres à la hausse qu'inversement, contrastant énormément avec l'évolution des autres devises du marché des capitaux où la tendance était franchement maussade. Les titres à la baisse dépassaient de six fois en moyenne ceux à la hausse.
...