Les producteurs d'or n'ont en effet aucun influence sur le prix de leur produit final, dicté par le marché. Même en l'absence de problèmes opérationnels, leur cours subit la baisse du prix du métal jaune.
...

Les producteurs d'or n'ont en effet aucun influence sur le prix de leur produit final, dicté par le marché. Même en l'absence de problèmes opérationnels, leur cours subit la baisse du prix du métal jaune. La plupart des indices reflétant l'évolution des actions d'exploitants de mines d'or ont affiché des performances inférieures à celles de la matière première. Un facteur externe a joué: le groupe américain Vanguard a décidé de restructurer son Precious Metals&Mining Fund, de loin le fonds le plus important de cette catégorie, le rebaptisant Vanguard Global Capital Cycles Fund. Le poids des actions minières y a été ramené de 80% à 25% à peine, avec un effet majeur au vu de la taille du fonds (plus de 2,3 milliards de dollars d'actifs investis). Les petits et moyens producteurs d'or, principalement, ont été exposés à des pressions vendeuses accrues, ce qui explique le recul des valorisations des actions d'exploitants aurifères. La majorité d'entre elles s'échangent désormais sous la valeur comptable, malgré un endettement globalement maîtrisé. Le règlement européen PRIIP a remanié l'offre de trackers. Plusieurs produits populaires ne sont plus accessibles par le biais des banques et courtiers en ligne belges. Ainsi, seules les variantes européennes des très populaires ETF de l'émetteur Van Eck sont désormais proposées: le VanEck Vectors Gold Miners ETF (ticker:G2X) et le Van Eck Junior Gold Miners ETF (ticker G2XJ), cotés sur la Bourse de Francfort (Xetra). Leur indice sous-jacent est identique à celui des variantes américaines, mais la liquidité, avec moins de 5.000transactions en moyenne chaque jour, est nettement plus faible. L'iShares Gold Producers ETF émis par BlackRock Asset Management se montre plus performant dans ce domaine. Ce tracker est également coté sur Xetra (ticker: IS0E). Comme les ETF de Van Eck, il s'agit d'un tracker physique (les actions de l'indice sont effectivement achetées); les frais annuels de gestion (0,55%) sont comparables. Le volume de transactions est toutefois nettement plus élevé (77.500 par jour). L'indice sous-jacent est le S&P Commodity Producers Gold Index, qui a perdu près de 20% ces douze derniers mois.