Le malaise affecte surtout les céréales. Après quatre trimestres consécutifs de récoltes record, l'on note une suroffre. Les stocks ont atteint des niveaux sans précédent. Le maïs et le blé s'échangent à des prix proches de leur plus-bas de la décennie.
...