Dès la fin de l'an dernier, nous annoncions que 2018 serait déterminante pour le secteur biotechnologique belge. L'année a effectivement commencé en force: le géant pharmaceutique français Sanofi s'est offert le gantois Ablynx pour 3,9 milliards d'euros (45 euros par action) et les cours d'Ablynx, d'Argenx et de Mithra Pharmaceuticals ont augmenté de plusieurs centaines de pour cent ces douze derniers mois.
...

Dès la fin de l'an dernier, nous annoncions que 2018 serait déterminante pour le secteur biotechnologique belge. L'année a effectivement commencé en force: le géant pharmaceutique français Sanofi s'est offert le gantois Ablynx pour 3,9 milliards d'euros (45 euros par action) et les cours d'Ablynx, d'Argenx et de Mithra Pharmaceuticals ont augmenté de plusieurs centaines de pour cent ces douze derniers mois.Argenx a annoncé la semaine dernière l'aboutissement de deux études de phase II, qui démontrent l'utilité son efgartigimod (ARGX-113) dans les indications de myasthénie grave (la phase III en vue de l'enregistrement est désormais entamée) et de thrombocytopénie immunitaire. Mithra a, elle, publié des résultats déterminants pour ses contraceptifs Estelle et Donesta; Estelle est en passe d'être enregistrée puis commercialisée et Donesta, dont l'efficacité est désormais prouvée, va faire l'objet d'une étude de phase III en vue de son enregistrement.La manière dont les cours réagissent (à l'annonce de royalties décevantes, par exemple) prouve toutefois que depuis les hausses de plusieurs centaines de pour cent évoquées ci-devant, les attentes ont radicalement changé et que les ascensions en réaction à de bonnes nouvelles ne vont plus nécessairement de soi. Le cours d'Argenx est même allé jusqu'à se replier; nous voyons là une belle opportunité d'achat (cliquez ici pour des explications détaillées).En tout état de cause, les biotech continuent de collectionner les succès. Il y a quelques années, nous pensions avoir trop tardé, au vu du rapport entre rendement potentiel et risque, à intégrer Galapagos dans le portefeuille modèle; le groupe poursuit pourtant sur sa lancée et a publié des résultats de phase III favorables pour sa molécule filgotinib dans le traitement du rhumatisme. Bone Therapeutics a publié des résultats prometteurs et optimise son processus de production. ThromboGenics ne s'est pas contenté de changer son nom en Oxurion: il aurait trois fers au feu au moins dans les maladies oculaires liées au diabète. Seule la manière dont MDxHealth évolue aux Etats-Unis cette année n'est pas entièrement satisfaisante, mais les tests de diagnostic du cancer de cette entreprise herstalienne n'en demeurent pas moins prometteurs.Il y a quelques années également, nous estimions qu'au regard des normes internationales, les biotech belges étaient, à cause d'un certain nombre de traumatismes anciens, très faiblement valorisées. Nous avions vu là d'excellentes opportunités d'achat. Notre horizon d'investissement est fixé à 2020-2025. L'année 2018 évolue plus favorablement encore que ce que nous espérions et l'avenir se veut prometteur. Nous regrettons seulement que les investisseurs étrangers (anglo-saxons) aient été plus nombreux à en profiter que le public (particulier) belge. Nous restons en tout cas fidèles à la thématique biotechnologique détenue en portefeuille.