En effet, le 19 mai, la société de diagnostic moléculaire a annoncé avoir obtenu ce qu'elle attendait (la "Local Coverage Determination") de la part de l'assurance maladie publique américaine Medicare pour son test de dépistage du cancer de la prostate SelectMDx. Concrètement, à compter du 3 juillet, ses affiliés bénéficieront du remboursement du test. Il reste à espérer qu'une série d'autres accords suivront, également avec des compagnies d'assurance privées, ce qui contribuerait à doper les ventes du test. C'est pour l'heure du...

En effet, le 19 mai, la société de diagnostic moléculaire a annoncé avoir obtenu ce qu'elle attendait (la "Local Coverage Determination") de la part de l'assurance maladie publique américaine Medicare pour son test de dépistage du cancer de la prostate SelectMDx. Concrètement, à compter du 3 juillet, ses affiliés bénéficieront du remboursement du test. Il reste à espérer qu'une série d'autres accords suivront, également avec des compagnies d'assurance privées, ce qui contribuerait à doper les ventes du test. C'est pour l'heure du ConfirmMDx, un autre test de détection du cancer de la prostate, que MDxHealth tire la majeure partie (90% au bas mot) de son chiffre d'affaires (CA). Mais le SelectMDx cible un marché en principe trois fois plus lucratif (estimations: 1,5 milliard de dollars) que le ConfirmMDx (500 millions de dollars). En réalité, l'entreprise réalise, par test, un CA d'environ 1.300 dollars pour le ConfirmMDx et de quelque 140 dollars seulement pour le SelectMDx. Mais comme ce dernier est prescrit plusieurs fois pour un même patient, car on y recourt plus tôt dans le processus de diagnostic (avant la réalisation d'une biopsie), les volumes écoulés devraient être plus importants. L'heure de vérité approche donc pour l'entreprise: le SelectMDx tiendra-t-il ses promesses?A la nouvelle, l'action s'était appréciée d'environ 10%, mais elle a perdu ses gains quelques jours plus tard, quand le marché a appris, après la tenue de l'assemblée générale de l'entreprise, que Rudi Mariën avait démissionné de son poste d'administrateur. D'aucuns craignent qu'il réduise sa position (7,2% des actions MDxHealth). Disposant d'abondantes liquidités (48 millions de dollars à fin mars), MDxHealth peut investir dans l'accélération de sa croissance. Elle pronostique pour 2022 une progression modeste du CA (+13-21%) par rapport à 2021 (22,2 millions), à 25-27 millions de dollars. Michaël McGarrity, son CEO, a promis d'affiner ces perspectives, mais aussi de fournir plus d'informations sur l'ajout de l'AS-MDx et du Monitor-MDx à son éventail de tests, à la fin du 1er semestre. Les chiffres du 1er trimestre avaient agréablement surpris. Le marché y avait d'ailleurs bien réagi. En glissement annuel, le CA s'est accru de 21%, à 6,1 millions de dollars. Epinglons la hausse des volumes du ConfirmMDx, tant en glissement annuel (+6%, à 4.141 tests) que trimestriel (+15%); un signe avant-coureur d'une tendance structurelle? Le sort de la position dans le portefeuille modèle dépendra des chiffres semestriels et nouvelles perspectives, qui seront communiqués fin août. Le titre reste digne d'achat mais, le risque est supérieur à la moyenne (rating 1C).