Le rapport sur l'emploi de septembre n'a pas annoncé les 500.000 nouveaux emplois attendus, mais seulement 194.000. Cela fait deux mois d'affilée que le nombre de nouveaux emplois créés reste très inférieur aux attentes. En août, 235.000 nouveaux emplois ont été créés, soit bien moins que les 733.000 escomptés. Ainsi, au cours des deux derniers mois, "à peine" un peu plus de 400.000 emplois...

Le rapport sur l'emploi de septembre n'a pas annoncé les 500.000 nouveaux emplois attendus, mais seulement 194.000. Cela fait deux mois d'affilée que le nombre de nouveaux emplois créés reste très inférieur aux attentes. En août, 235.000 nouveaux emplois ont été créés, soit bien moins que les 733.000 escomptés. Ainsi, au cours des deux derniers mois, "à peine" un peu plus de 400.000 emplois ont été créés, contre plus de 1,2 million attendu. Il est par conséquent de moins en moins probable que la banque centrale américaine, par l'intermédiaire de son président, Jerome Powell, annonce lors de sa prochaine réunion du 3 novembre qu'elle commencera à réduire son programme de relance, ou tapering. Actuellement, des titres de créance d'une valeur de 120 milliards de dollars sont encore achetés chaque mois. Notons que la baisse du taux de chômage est, à -4,8%, moins importante qu'attendu (5,1%); il avait baissé de 5,2% en août. La hausse des salaires de 4,6% en glissement annuel est, elle, parfaitement conforme au consensus; la progression était de 4,3% en août. Toutefois, les marchés financiers se sont concentrés sur la faiblesse du nombre d'emplois pour le deuxième mois consécutif et, partant, sur l'incertitude accrue quant à l'imminence du début du tapering. Les marchés d'actions ont peu réagi, le dollar a perdu du terrain par rapport à l'euro et à d'autres devises, les rendements américains à 10 ans sont restés plutôt stables. Le rapport a surtout fait bondir les métaux précieux. Les actions de mines d'or et d'argent ont donc continué de se redresser. Par conséquent, nous ne passerons pas d'ordre de vente aujourd'hui. Il est même possible que, si le redressement se poursuit la semaine prochaine, nous augmentions à nouveau notre position dans les métaux précieux. Les actions liées à l'argent (First Majestic Silver, Pan American Silver) recèlent un plus grand potentiel encore, car elles se négocient bien en dessous de leur sommet annuel.