Au cours de l'année de récolte 2019-2020 (d'avril à mars), la production mondiale de sucre a reculé de près de 5% en glissement annuel, à 166,7 millions de tonnes. Cela dit, l'année 2018-2019 fut une année record, avec un excédent de 1,7 million de tonnes. Lequel s'est mué en un déficit de 9,4 millions de tonnes sur l'année de récolte écoulée. Une hausse du prix du sucre paraissait donc logique. Mais il n'en fut rien. Car depu...

Au cours de l'année de récolte 2019-2020 (d'avril à mars), la production mondiale de sucre a reculé de près de 5% en glissement annuel, à 166,7 millions de tonnes. Cela dit, l'année 2018-2019 fut une année record, avec un excédent de 1,7 million de tonnes. Lequel s'est mué en un déficit de 9,4 millions de tonnes sur l'année de récolte écoulée. Une hausse du prix du sucre paraissait donc logique. Mais il n'en fut rien. Car depuis la chute des prix du pétrole, la production d'éthanol comme biocarburant à partir de sucre n'est plus rentable. Un volume de sucre brut nettement plus important est dès lors désormais transformé en sucre raffiné. C'est surtout le Brésil, deuxième producteur d'éthanol après les Etats-Unis, qui en souffre. Les Américains produisent pour leur part ce biocarburant principalement à partir de maïs. Le Foreign Agricultural Service du ministère américain de l'agriculture prévoit que la production mondiale de sucre augmentera de 13%, à 188,1 millions de tonnes, au cours de cette année de récolte, dès lors que la récolte brésilienne augmentera de près de 20%. Non que la canne à sucre soit soudainement cultivée en plus grande quantité, mais parce que la demande d'éthanol (biocarburant) a chuté. L'analyste de marché Czarnikow pronostique une baisse de la consommation mondiale de sucre de 1% cette année en raison de la fermeture du secteur de l'horeca pendant plusieurs semaines. Ce serait la première baisse en 40 ans. Le courtier Marex Spectron voit même cette baisse atteindre 3%. Selon nous, le prix du sucre intègre déjà beaucoup de mauvaises nouvelles. La demande va donc rapidement se redresser. Du côté de l'offre, les problèmes liés aux conditions météorologiques ou à la logistique ne sont pas pris en compte actuellement. Pour miser sur une hausse du prix du sucre, vous pouvez opter pour l'ETF WisdomTree Sugar. Ce tracker synthétique s'échange sur le Xetra sous le ticker OD7R. Le coût de gestion annuel s'élève à 0,54%. A ceux qui préfèrent les produits à effet de levier: la Société Générale et SG Markets proposent des turbos dont l'actif sous-jacent est le sucre cotés sur Euronext Paris et Amsterdam.