Amorcée en début d'année, après l'accident survenu à Brucutu, une mine gérée par le groupe brésilien Vale, la tendance du cours du minerai de fer est toujours haussière. Sur le Chinese Dalian Commodity Exchange, le prix du minerai a progressé de 47% au cours du deuxième trimestre. C'est la plus nette hausse depuis le dernier trimestre de 2016.
...

Amorcée en début d'année, après l'accident survenu à Brucutu, une mine gérée par le groupe brésilien Vale, la tendance du cours du minerai de fer est toujours haussière. Sur le Chinese Dalian Commodity Exchange, le prix du minerai a progressé de 47% au cours du deuxième trimestre. C'est la plus nette hausse depuis le dernier trimestre de 2016. Le minerai de fer est le premier composant de l'acier, la production duquel a atteint un nouveau record en juin. La Chine s'adjuge à elle seule la moitié de la production mondiale et de la demande d'acier. Les analystes s'attendent à ce que cette année, l'offre de minerai de fer soit déficitaire à hauteur de 100 millions de tonnes, un manque qui sera néanmoins comblé par une production locale accrue en Chine, mais aussi et surtout en sollicitant les stocks. A court terme, l'offre restera ténue. Vale a reçu l'autorisation de redémarrer la production à Brucutu. Ce qui n'empêchera pas, cependant, la production brésilienne de reculer du fait du renforcement des mesures de sécurité. L'Australie n'a pas la possibilité, à court terme, de compenser la baisse de la production: des cyclones tropicaux ont sévi dans l'ouest du pays au printemps et un incendie s'est déclaré au niveau de l'infrastructure portuaire East Intercourse Island à Pilbara, ce qui a contraint Rio Tinto à revoir à nouveau à la baisse ses prévisions de production pour 2019, à 320-330 millions de tonnes, contre une estimation précédente de 333-343 millions de tonnes. Si le bas de cette nouvelle fourchette devait être atteint, le groupe essuierait un recul par rapport à 2018. Toutefois, Rio Tinto est le seul producteur de minerai de fer à disposer encore de la capacité suffisante pour étoffer sa production. Sauf nouvelles catastrophes naturelles, il envisage une production de 360 millions de tonnes à partir de 2021, soit à peu près 10% de plus que le volume actuel. Le prix actuel du minerai de fer intègre beaucoup de bonnes nouvelles. Par conséquent, les cours des actions de producteurs de minerai, tels Rio Tinto et BHP Billiton, également; les titres s'échangent à des niveaux historiques. Pour autant, il est peu probable que le cours du minerai de fer s'effondre à court terme. Nous ne sommes pas plus inquiets pour les cours des groupes miniers - ils produisent d'abondants cash-flows et devraient relever leurs dividendes cet été.