Au premier trimestre, le prix de la livre de cobalt a reculé à nouveau de 30%, ce qui, depuis le sommet atteint au début de l'année, porte la correction à 70%. Les prix des autres matériaux pour batteries et systèmes de stockage d'énergie, comme le lithium et le nickel de qualité, ont sensiblement baissé eux aussi. Au printemps 2018, le prix du cobalt avait progressé à plus de 42 dollars la livre (soit près de 100.000 dollars la tonne), son plus haut niveau depuis ...

Au premier trimestre, le prix de la livre de cobalt a reculé à nouveau de 30%, ce qui, depuis le sommet atteint au début de l'année, porte la correction à 70%. Les prix des autres matériaux pour batteries et systèmes de stockage d'énergie, comme le lithium et le nickel de qualité, ont sensiblement baissé eux aussi. Au printemps 2018, le prix du cobalt avait progressé à plus de 42 dollars la livre (soit près de 100.000 dollars la tonne), son plus haut niveau depuis 10 ans. Aujourd'hui, la livre ne coûte plus que 13 dollars (ou près de 30.000 dollars la tonne). La demande est portée par le secteur des batteries rechargeables (pour véhicules électriques, entre autres). Le métal intègre par ailleurs certains alliages résistant à la chaleur. La Chine est le plus gros consommateur de cobalt (65% de la production) - le pays abrite aussi les plus grandes fabriques de batteries. De 2016 à 2018, le cobalt ayant fait l'objet de vives spéculations, son cours s'est fort apprécié. Mais la valeur des stocks de cobalt a augmenté parallèlement. Et lorsque le prix du métal a commencé à baisser, c'est une dynamique inverse qui s'est amorcée. Sur le marché, les intervenants qui avaient besoin de liquidités ont dû vendre du cobalt.Que les investisseurs qui souhaitent se positionner à long terme sur le cobalt n'hésitent pas, car le potentiel demeure bel et bien réel. A en croire les estimations, deux millions de véhicules électriques et hybrides seront vendus dans le monde cette année; en 2025, il en circulera 15 millions, et à l'horizon 2030, 100 millions. La quantité de cobalt entrant dans la composition d'une batterie baisse, il est vrai, mais compte tenu de la hausse de la demande sur ce marché, la consommation du métal augmentera énormément. Ainsi le bureau d'étude CRU annonce-t-il que la consommation de cobalt passera de 105.000 tonnes par an aujourd'hui à 190.000 tonnes d'ici à 2025. D'ici à 2030, la consommation pourrait donc doubler. Mais tous les pays n'hébergent pas des gisements de cobalt. Il y en a même peu. La ressource est très, très concentrée en République démocratique du Congo. Et c'est là que le bât blesse: quelque 70% de l'offre mondiale de cobalt non transformé provient de ce pays politiquement instable.Notamment par le biais de Cobalt27 Capital Corp., l'on peut parier que le cours du cobalt va remonter.