C'est depuis une scène de concert de rock que le leader charismatique et fondateur d'Alibaba a tiré sa révérence. Âgé de 56 ans, Jack Ma a dirigé pendant 20 ans une entreprise d'e-commerce dont la capitalisation boursière atteint aujourd'hui 460 milliards de dollars. Il peut désormais se consacrer à d'autres occupations, comme l'enseignement, son premier amour, et les oeuvres caritatives. Son successeur, Daniel Zhang, doit relever un défi majeur: pénétrer de nouveaux marc...

C'est depuis une scène de concert de rock que le leader charismatique et fondateur d'Alibaba a tiré sa révérence. Âgé de 56 ans, Jack Ma a dirigé pendant 20 ans une entreprise d'e-commerce dont la capitalisation boursière atteint aujourd'hui 460 milliards de dollars. Il peut désormais se consacrer à d'autres occupations, comme l'enseignement, son premier amour, et les oeuvres caritatives. Son successeur, Daniel Zhang, doit relever un défi majeur: pénétrer de nouveaux marchés de croissance. Or en 20 ans, le commerce virtuel chinois est devenu beaucoup plus mature. Les ventes au détail en ligne ont progressé au premier semestre plus de 50% plus lentement que l'an dernier. Daniel Zhang va devoir élargir l'horizon de l'entreprise bien au-delà des frontières chinoises, ce que Jack Ma n'aura jamais vraiment réussi à faire.Alibaba devrait par ailleurs étendre ses activités aux services financiers, au cloud computing et à l'intelligence artificielle. Les marges sur ses activités de base semblent en effet s'éroder toujours plus, ce à quoi la concurrence de l'alliance Tencent-JD.com n'est certainement pas étrangère. Mais peu importe: Alibaba nous semble parfaitement apte à trouver un second souffle. La croissance économique du pays, où les dépenses de consommation augmentent toujours considérablement, reste impressionnante. A terme, l'entreprise entend réaliser la moitié de son chiffre d'affaires à l'étranger.A première vue, l'action (rapport cours/bénéfice de près de 27, rapport cours/valeur comptable de 6,5) n'est pas bon marché. Mais compte tenu du potentiel de croissance que recèle l'entreprise, nous misons sur une hausse du titre, en émettant une option put.Alibaba décembre,au prix d'ex. de 175 USD,à 9 USDNous encaissons, en échange de notre engagement à acheter des actions Alibaba au prix de 175 USD si l'acquéreur du put en émet le souhait, une confortable prime de 9 USD. Tant que le cours est supérieur à 175 USD, nous n'avons rien à faire. Ce n'est que dans l'hypothèse où il afficherait une baisse sensible que nous devrions éventuellement acheter les actions, pour lesquelles nous débourserions (175 USD moins 9 USD, soit) 166 USD. Soit 6,5% de moins que le cours actuel. Attention: chaque option portant sur 100 titres, l'émetteur doit avoir 17.500 USD en réserve. S'il n'est pas tenu d'acquérir les titres, il percevra 900 USD par contrat émis.