UCB et Royal Dutch Shell

Le cours de l'action UCB a évolué de manière exemplaire depuis la mise en place de nos positions. Qui a acheté les actions et les a combinées à une option put pour protéger la position s'en frotte les mains. Le titre a progressé de 7 euros. Nous en avons acheté 100. Gain: 700 euros. Notre assurance, le put mars60, est revenu à 0. Actuellement, nous en conservons près de 0,30 euro. Perte: 360 euros. Nous conservons donc 340 euros sur cette construction. Conservez-la. Le call pur mars60 se porte très bien. La plus...

Le cours de l'action UCB a évolué de manière exemplaire depuis la mise en place de nos positions. Qui a acheté les actions et les a combinées à une option put pour protéger la position s'en frotte les mains. Le titre a progressé de 7 euros. Nous en avons acheté 100. Gain: 700 euros. Notre assurance, le put mars60, est revenu à 0. Actuellement, nous en conservons près de 0,30 euro. Perte: 360 euros. Nous conservons donc 340 euros sur cette construction. Conservez-la. Le call pur mars60 se porte très bien. La plus-value s'élève déjà à 150%. Nous mettrions le gain à l'abri. Après la forte hausse de cours de l'action britannico-néerlandaise Royal Dutch Shell (RDS), le titre s'est offert une pause. Nous l'avions prévu. C'est pourquoi nous avons émis un call et un put. En cas d'évolution de cours horizontale, les calls comme les puts perdent en effet leur valeur-temps. C'est déjà notable avec notre call. Nous avons perçu 1,25 euro; 0,75 euro de valeur-temps a déjà disparu. C'est le rendement supplémentaire sur les actions que nous espérions. Si le cours faiblit encore, la prime pourrait perdre toute valeur. Il est donc préférable d'attendre. Aux investisseurs qui ne détenaient pas encore d'actions RDS, nous avons conseillé le put émis juin27. Actuellement, celui-ci est " in the money ". Il pourrait donc être exercé. Les actions coûteraient alors 24,50 euros. C'est à peu près le cours actuel. Attendez patiemment.L'évolution d'Engie en Bourse laisse encore à désirer. Avec le put émis et le call acheté, nous avions résolument joué la carte de la hausse. Pas de panique: les deux contrats courent encore suffisamment de temps. Particulièrement le call septembre au prix d'exercice de 12 euros. Nous surveillons le put émis. Si vous ne souhaitez pas acheter les actions, vous pouvez racheter le contrat émis si le cours d'Engie continue de baisser.Galapagos recèle encore un potentiel de hausse malgré la progression du cours de 85% par rapport à l'an dernier. Nous avions tablé cependant sur une pause temporaire, et celle-ci s'est présentée. Entre-temps, le cours s'aventure vers de nouveaux sommets. Les actionnaires qui ont recherché un rendement complémentaire sur leurs actions n'ont pas de souci à se faire. Le call émis a pris un peu de valeur, mais il n'est pas conseillé de racheter le contrat. On pourra le faire si le cours s'offre une pause. Dans le cas contraire et si le cours ne se hisse pas loin au-delà des 65 euros, il vous faudra probablement vendre. Vous percevrez alors 69,50 euros (65 + 4,50) pour les titres, soit 7% de plus que le cours actuel.