De l'avis (que nous partagions, d'ailleurs) de certains analystes, l'action Galapagos a été survendue alors que l'activité de la société n'a pas été affectée par les mesures de lutte contre le coronavirus. Elle est par ailleurs financièrement saine. Nous vous avions dès lors suggéré d'émettre le put décembre au prix d'exercice de 150 euros. Le contrat vous a rapporté 37,79 euros. Aujourd'hui, il vaut encore 14,75 euros. Votre bénéfice s'élève déjà à 23 euros; à vot...

De l'avis (que nous partagions, d'ailleurs) de certains analystes, l'action Galapagos a été survendue alors que l'activité de la société n'a pas été affectée par les mesures de lutte contre le coronavirus. Elle est par ailleurs financièrement saine. Nous vous avions dès lors suggéré d'émettre le put décembre au prix d'exercice de 150 euros. Le contrat vous a rapporté 37,79 euros. Aujourd'hui, il vaut encore 14,75 euros. Votre bénéfice s'élève déjà à 23 euros; à votre place, nous le mettrions à l'abri. Et nous rachèterions le put.Il y a quelques mois, tout indiquait selon nous que Boskalis allait connaître une bonne passe. L'action aurait certainement valu la peine d'être achetée, si le coronavirus n'avait pas fait son apparition. Nous vous avions suggéré d'émettre le put septembre à 18 euros. Vous avez empoché 3,60 euros; nous attendrions que la plus-value augmente encore.Boeing a de nombreux chats à fouetter. Au gré des nouvelles, tantôt bonnes, tantôt mauvaises, publiées, le cours de l'action a évolué en dents de scie. Les investisseurs en options le savent, les primes des options sont très élevées, dans ce cas - ce dont se réjouissent les émetteurs. Le put émis octobre à 150 dollars que nous vous avions proposé vous a rapporté 4.068 dollars. Ce contrat vaut toujours 1.837 dollars. Votre plus-value s'élèvera à plus de 2.200 dollars, si vous clôturez le contrat dès à présent. N'est-ce pas ce qu'on appelle une toute bonne affaire? A bon entendeur...Les mesures de lutte contre la propagation du coronavirus ayant immobilisé complètement le trafic routier et aérien, en mars, le cours du baril de brut avait dévissé. Il s'est ensuite redressé, mais il s'agit encore d'une reprise timide et fragile, avertissions-nous. Nous vous avions suggéré de vous mettre en quête de primes intéressantes dans le secteur, et d'émettre des options call à court terme sur des valeurs pétrolières telles que Royal Dutch Shell ou Exxon. Le call émis Royal Dutch Shell septembre au prix d'exercice de 18 euros vous a rapporté 1,26 euro; actuellement, vous pouvez racheter ce contrat pour 0,36 euro. Le call émis Exxon juillet au prix d'exercice de 42,50 dollars vous a pour l'heure fait bénéficier de 470 dollars, ou plus de 10% que le cours de l'action et en l'espace de seulement trois mois. Mais nous attendrions encore un peu avant d'agir.