Les catalyseurs pour moteurs diesel ont longtemps été la principale application industrielle du platine. Or, avec le dieselgate, la part du diesel a fondu au profit des moteurs à essence, électriques et hybrides.
...

Les catalyseurs pour moteurs diesel ont longtemps été la principale application industrielle du platine. Or, avec le dieselgate, la part du diesel a fondu au profit des moteurs à essence, électriques et hybrides.Alors que le cours du palladium (utilisé dans les moteurs à essence) multipliait les records annuels, le platine faisait du surplace. Début 2020, il est tombé juste au-dessus des 600 dollars, son plus bas niveau depuis 2002. Un redressement s'est ensuite amorcé et le platine s'échangeait à près de 1.300 dollars en février, à son plus haut niveau depuis début 2014 - le sommet absolu de 2008 (près de 2.300 dollars) est encore loin. Pour tirer parti de l'écart croissant entre le platine et le palladium, un consortium de sociétés d'exploitation minière (dont Sibanye et Impala) et d'entreprises chimiques (BASF) a mis au point un nouveau type de catalyseur pour les moteurs à essence, dans lequel une partie du palladium peut être remplacée par du platine - une évolution susceptible d'accroître la demande de platine de 10% d'ici à 2025.Le platine joue également un rôle important dans la production d'hydrogène "vert". En l'occurrence, le platine et l'iridium sont utilisés comme catalyseurs dans l'électrolyse par membrane échangeuse de protons (PEM), qui, selon Johnson Matthey, n°1 un mondial des catalyseurs, deviendra à terme la technologie dominante pour une production écologique.Pour la 3e année consécutive, une pénurie de platine se profile. Les chiffres du World Platinum Investment Council (WPIC) montrent que l'offre mondiale a chuté de 17% en 2020 (-20% pour la production minière, -10% pour l'offre issue du recyclage). Dans le même temps, la demande a baissé de 7% en raison du recul des ventes de voitures. Le déficit atteint donc 932.000 onces troy. Cette année, le WPIC prévoit une reprise de la demande et de l'offre de 3 et 17% respectivement; une légère pénurie d'offre devrait subsister. Après s'être redressé ces derniers mois, le prix du platine est retombé à 1.150 dollars l'once troy, ce qui constitue à nouveau un point d'entrée favorable. Il est possible d'investir par le biais de l'ETF WisdomTree Physical Platinum, coté sur Euronext Amsterdam sous le ticker PHPT et le code ISIN JE00B1VS2W53. Les frais de gestion annuels s'élèvent à 0,49%.