Les métaux précieux sont à nouveau très en retrait par rapport aux marchés d'actions cette année. Et si l'or et l'argent peuvent encore afficher un modeste rendement positif (en USD), ce n'est pas le cas du platine et du palladium. Les chiffres paraissent un peu plus favorables en euro (EUR), sans toutefois permettre d'éluder la sous-performance. Le cours du platine est retombé sous la barre des 1100 USD en mars, ce qui correspondait à son plus bas niveau depuis l'été 2009. Après un modeste rebond à 1150 USD, le platine s'échange toujours 5% sous son niveau du début de l'année.
...

Les métaux précieux sont à nouveau très en retrait par rapport aux marchés d'actions cette année. Et si l'or et l'argent peuvent encore afficher un modeste rendement positif (en USD), ce n'est pas le cas du platine et du palladium. Les chiffres paraissent un peu plus favorables en euro (EUR), sans toutefois permettre d'éluder la sous-performance. Le cours du platine est retombé sous la barre des 1100 USD en mars, ce qui correspondait à son plus bas niveau depuis l'été 2009. Après un modeste rebond à 1150 USD, le platine s'échange toujours 5% sous son niveau du début de l'année.Situation saineLa faiblesse du platine soulève des interrogations parmi les investisseurs, car d'un point de vue fondamental, la situation semble très saine. Le marché mondial du platine a affiché un déficit en 2012, 2013 et 2014. Mais les réserves restent très importantes malgré plusieurs années de déficit. Selon le World Platinum Investment Council, elles s'élevaient toujours à 2,56 millions d'onces troy fin 2014, soit environ un tiers de la production minière globale. Elles atteignaient toutefois 4,14 millions d'onces troy il y a un an. En raison des grèves persistantes en Afrique du Sud, la production de platine raffiné a reculé de 11%, à 161 tonnes, l'an dernier. Ce pays prend à son compte environ 70% de la production minière globale. Cette forte concentration géographique rend le platine sensible aux chocs du côté de l'offre. Sans nouveaux troubles sociaux, nous pouvons tabler sur une augmentation de la production des mines sud-africaines cette année. Elle ne sera cependant pas spectaculaire car, au cours actuel, de nombreux actifs ne sont plus rentables. Par conséquent, plusieurs groupes dont Anglo American Platinum, le premier producteur mondial de platine, ont déjà mis des mines en vente. La baisse de la production minière est en partie compensée par une hausse de l'offre secondaire. La quantité de platine recyclé (de vieux pots catalytiques, notamment) a augmenté de 13% l'an dernier pour atteindre une quantité record de 71 tonnes. Les analystes de Metals Focus prévoient une nouvelle hausse du recyclage cette année.DéficitLes analystes prévoient cependant aussi un nouveau déficit sur le marché mondial du platine cette année. La demande devrait à nouveau progresser sous l'effet de la reprise des ventes de voitures en Europe et aux Etats-Unis. La demande pour la joaillerie et l'investissement (environ un tiers du total) devrait également progresser en Asie.Les fournisseurs classiques de produits à effet de levier proposent tous plusieurs possibilités d'investir dans le platine. La valeur sous-jacente est le prix spot, et non les contrats à terme. Un élément non négligeable, parce qu'il signifie que le niveau de la barrière désactivante peut également être atteint en dehors des heures d'ouverture d'Euronext. Tenez-en compte dans le choix de la barrière désactivante. BNP Paribas Markets propose 7 turbos longs assortis de leviers qui varient de 2,6 à 18,6. L'écart entre les cours acheteur et vendeur (spread) fluctue entre 4 et 8 centimes d'euros. ING propose un assortiment de 6 sprinters dont les leviers sont compris entre 3,4 et 11,4, pour un spread de 4 centimes. ABN Amro Markets affiche de son côté le spread le plus réduit (3 centimes) et propose 11 turbos longs assortis de levier de 2,6 à 9,9. Voici trois scénarios présentant respectivement un risque faible, moyen et élevé.Platina turbo long (risque faible) Code ISIN: NL0011050497Devise: EURNiveau de financement: 716,16Cours de référence: 1151Barrière désactivante: 752Levier: 2,65Cours: 4,04/4,07Ce turbo long d'ABN Amro Markets est le plus défensif de la gamme avec un écart de 53% entre le cours actuel du platine et la barrière désactivante. Ce niveau a été atteint pour la dernière fois en octobre 2008. Auparavant, le platine n'avait jamais été aussi bon marché depuis 2003. Le risque étant limité, le levier est plutôt faible.Platina Sprinter long (risque moyen)Code ISIN: NL0009905256Devise: EURNiveau de financement: 908,33Cours de référence: 1151Barrière désactivante: 976Levier: 4,6Cours: 2,27/2,31L'écart entre la barrière désactivante de ce sprinter d'ING et le cours actuel du platine atteint encore 18%. La barrière désactivante se situe juste en dessous de la barrière psychologique importante de 1000 USD. Le levier est déjà sensiblement plus élevé que dans le scénario précédent, pour un risque qui demeure relativement réduit.Platina turbo long (risque élevé) Code ISIN: NL0011091673Devise: EURNiveau de financement: 1030,78Cours de référence: 1151Barrière désactivante: 1082Levier: 9,68Cours: 1,13/1,17Avec ce turbo long de BNP Paribas Markets, la marge entre le cours de référence et la barrière désactivante se réduit à 6,4%. C'est peu, mais le levier est attrayant. Les spéculateurs à la recherche d'un rendement maximal peuvent prendre des positions encore plus risquées. Ceux qui préfèrent investir dans le platine sans levier peuvent le faire par le biais d'un tracker. Le plus grand et le plus liquide, de loin, est PPLT :ETFS Physical Platinum Shares (PPLT)Ticker : PPLTBourse: NYSE ArcaEmission: janvier 2010Performance depuis le 01/01/2015: -4,9%Rendement sur 12 mois: -19,1%Rendement sur 3 ans: -28,5Volume journalier moyen: 29 500Actifs sous gestion: 585 millions USDFrais annuels de gestion: 0,6%Ce tracker émis par le groupe britannique ETF Securities est coté sur le NYSE Arca (en USD). La valeur sous-jacente est constituée de platine physique entreposé dans des coffres à Zurich et à Londres. Chaque part représente un dixième d'once troy de platine, mais ne peut être échangée contre du métal physique. Le 17 avril, PPLT avait 503.755 onces troy sous gestion. Le prix de PPLT évolue donc avec celui du prix spot du platine, même si de légers écarts sont possibles en raison des frais de gestion (0,6% sur base annuelle) et d'une petite part de liquidités.