Fin 2015, les métaux précieux ont atteint un plancher. Trois ans plus tard, l'argent, l'or et surtout le palladium ont pris de la hauteur, à l'inverse du platine. Ce métal précieux très résistant à la chaleur, surtout utilisé dans l'industrie (catalyseurs, chimie, verre, énergie), est aussi un support d'investissement important. En 2011, son cours a dépassé les 2.300 dollars l'once troy, avant de dévisser.
...

Fin 2015, les métaux précieux ont atteint un plancher. Trois ans plus tard, l'argent, l'or et surtout le palladium ont pris de la hauteur, à l'inverse du platine. Ce métal précieux très résistant à la chaleur, surtout utilisé dans l'industrie (catalyseurs, chimie, verre, énergie), est aussi un support d'investissement important. En 2011, son cours a dépassé les 2.300 dollars l'once troy, avant de dévisser.En août 2018, le platine a atteint un plancher à 780 dollars, enfonçant les plus bas de décembre 2015 et octobre 2008; il n'avait plus été si bon marché depuis 2003. Depuis, il évolue autour de 800 dollars. Son évolution contraste avec l'envolée du palladium, dont le prix a triplé depuis fin 2015 et culmine aujourd'hui à la faveur d'une pénurie, tandis que le platine présente un excédent d'offre.Le World Platinum Investment Council (WPIC) table sur une baisse de 10% de cet excédent en 2019, à environ 450.000 onces troy, et sur une hausse de 1% de la production en 2019, à 6,17 millions d'onces troy. En 2019, la demande de bijoux en platine devrait augmenter pour la première fois depuis 2014: le métal devrait aussi être prisé par les investisseurs, tandis que la demande industrielle restera mitigée.Le platine et le palladium sont totalement substituables pour la production de catalyseurs. La forte différence de prix entre les deux (près de 500 dollars par once troy) encourage l'adaptation des processus de production au profit du platine. Le support autour de 800 dollars offre une fenêtre d'entrée intéressante pour investir à plus long terme, puisque le platine est historiquement très bon marché par rapport aux autres métaux précieux.Les grands promoteurs de produits à levier proposent plusieurs turbos longs ayant le platine comme sous-jacent. Tant chez Commerzbank que GS Markets ou BNP Paribas Markets, le spread (écart entre prix acheteur et prix vendeur) s'élève à deux centimes d'euro. Les investisseurs qui veulent éviter l'effet de levier et privilégient un tracker peuvent se tourner vers WisdomTree ETF, dont l'ETFS Physical Platinum est coté en euro sur trois marchés: Milan, Euronext Amsterdam et Xetra (Allemagne). Cette dernière cotation est la plus liquide. Le tracker s'échange sous le ticker VZLA et le code ISIN DE000A0N62D7. Les frais de gestion annuels sont limités à 0,49%.