Le platine, ce vilain petit canard

05/02/19 à 11:40 - Mise à jour à 15:17

Le platine n'a pas suivi l'évolution des autres métaux précieux et peine à s'arracher à son étiage, offrant aux investisseurs un point d'entrée pour un placement à long terme.

Fin 2015, les métaux précieux ont atteint un plancher. Trois ans plus tard, l'argent, l'or et surtout le palladium ont pris de la hauteur, à l'inverse du platine. Ce métal précieux très résistant à la chaleur, surtout utilisé dans l'industrie (catalyseurs, chimie, verre, énergie), est aussi un support d'investissement important. En 2011, son cours a dépassé les 2.300 dollars l'once troy, avant de dévisser.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil