À l'issue d'une réunion de l'OPEP tenue récemment à Vienne, on a appris qu'il ne serait pas décidé avant janvier s'il y a lieu de maintenir la réduction de la production pétrolière. Selon l'Arabie Saoudite notamment, nous sommes à mi-parcours dans le processus de suppression de la suroffre des marchés pétroliers internationaux. La décision de réduire la production de 1,8 million de barils par jour a été prise il y a près d'un an, et en mai, l'accord a été prolongé jusqu'à fin mars 2018. L'OPEP a le soutien de plusieurs autres producteurs pétroliers non membres de l...