Plus de 70% de la production de palladium est destinée au secteur automobile. La Chine a récemment adopté des normes d'émission plus strictes pour les nouveaux véhicules, lesquelles soutiendront la demande de pots catalytiques et donc, de palladium. Depuis 2012, l'offre mondiale de ce métal rare est déficitaire. Quarante pour cent du palladium produit dans le monde provient de la Russie et...

Plus de 70% de la production de palladium est destinée au secteur automobile. La Chine a récemment adopté des normes d'émission plus strictes pour les nouveaux véhicules, lesquelles soutiendront la demande de pots catalytiques et donc, de palladium. Depuis 2012, l'offre mondiale de ce métal rare est déficitaire. Quarante pour cent du palladium produit dans le monde provient de la Russie et de l'Afrique du Sud. Les sanctions économiques qu'ont infligées les Etats-Unis à la Russie avaient donné lieu en début d'année à un rebond sensible du prix du métal. Les marchés craignaient qu'il soit encore plus difficile d'en trouver.Contrairement au platine, le palladium bénéficie du regain d'intérêt pour les moteurs à essence. Car si le platine est un excellent substitut au palladium, dans l'industrie automobile, où ils sont utilisés dans les pots catalytiques, le premier est toutefois préféré dans ceux des véhicules diesel. C'est pourquoi, alors que le palladium s'échangeait à 842 dollars avant la mi-août, son prix a augmenté de 45% en l'espace de quelques mois.La grande volatilité du palladium tient au fait que ce métal évolue sur un marché illiquide. Le marché du palladium est en déport, ce qui signifie que les contrats d'approvisionnement à échéance longue sont moins chers que ceux prévoyant une livraison instantanée. La quantité de palladium physique gérée par les trackers a reculé à son plus faible niveau depuis 2009! Le prêt de palladium est en effet devenu une activité lucrative. Aussi, récemment, les spéculations sont allées bon train. Le nombre de positions longues sur le palladium a ainsi atteint le mois dernier un nouveau record. C'est une opportunité pour les investisseurs à contre-courant. Hélas, aucun émetteur de produits à effet de levier ne propose actuellement de turbo short ayant le palladium comme sous-jacent. C'est inédit (et peu sensé, d'un point de vue commercial). Selon nous toutefois, l'offre sera étendue sous peu.