Cette récente hausse est attribuable aux tensions géopolitiques entre la Russie et l'Ukraine; en cas d'escalade, l'Occident imposera plus que probablement de nouvelles sanctions économiques à la Russie, ce qui ne serait pas sans conséquences pour certaines matières premières, dont le nickel. La Russie est le 3e fournisseur mondial de nickel. Par ailleurs, le plus grand producteur de nickel au monde est une société russe, Nor...

Cette récente hausse est attribuable aux tensions géopolitiques entre la Russie et l'Ukraine; en cas d'escalade, l'Occident imposera plus que probablement de nouvelles sanctions économiques à la Russie, ce qui ne serait pas sans conséquences pour certaines matières premières, dont le nickel. La Russie est le 3e fournisseur mondial de nickel. Par ailleurs, le plus grand producteur de nickel au monde est une société russe, Norilsk Nickel. Une éventuelle interdiction d'exportation aggraverait la pénurie actuelle sur le marché du nickel.Le nickel est principalement utilisé pour produire de l'acier inoxydable. La production d'acier s'est accrue de près de 15% en 2021. En raison de sa densité élevée, le métal est également essentiel pour la fabrication des batteries des véhicules électriques et hybrides. Le marché du nickel de qualité batterie accuse un déficit structurel. Les stocks de nickel sur le London Metals Exchange ont déjà chuté de deux tiers depuis avril 2021. Le nickel est en situation de déport: sa livraison immédiate coûte plus cher que celle à long terme.La production augmentant en Indonésie, aux Philippines et au Brésil, les analystes s'attendent à ce que cette année le marché du nickel redevienne excédentaire. Dans les semaines qui viennent, la demande de nickel sera temporairement plus faible en raison de la baisse de la production d'acier en Chine, où des travaux de maintenance sont prévus. Et comme entre le Nouvel An chinois et les Jeux olympiques d'hiver l'activité économique ralentira, une consolidation des prix, voire une correction (à court terme), est possible. Les grands exploitants miniers, tels Vale, Glencore, BHP Group, South32, First Quantum Minerals, comptent généralement le nickel parmi leurs sous-produits. Vous préférez des entreprises produisant presque exclusivement du nickel? Canada Nickel prévoit une étude de faisabilité cette année pour le projet Crawford (nickel et cobalt), en Ontario. Talon Metals, dans une joint-venture avec Rio Tinto, développe le projet Tamarack (nickel, cobalt et cuivre), dans le Minnesota. FPX Nickel développe le projet Decar, en Colombie-Britannique.