Les incertitudes monétaires n'ont pas seulement perturbé les opérateurs, elles ont aussi attisé la méfiance. Malgré l'assouplissement généralisé, il y a eu moins d'émissions en 2015 que l'année précédente. Du moins, au niveau international. Il n'y a qu'en USD que la situation est restée stable. Le volume a atteint un peu plus de 2.000 milliards USD. En EUR, en revanche, le volume a baissé de 10% environ, s'élevant à un peu plus de 1.000 milliards EUR. Pour ce qui est des autres devises, la baisse étai...