L'action Argenx se trouvait plutôt dans le camp des perdants depuis le 17 septembre, après que les premiers résultats, pourtant satisfaisants, de l'étude de phase II consacrée à la molécule ARGX-113 (l'efgartigimod) pour l'indication thrombocytopénie immune (PTI), une maladie du sang, ont suscité des réactions mitigées. Mais le 1er novembre, l'action a regagné d'un coup le terrain perdu dernièrement, après la prépublication de résultats interméd...