Le secteur du luxe perd pied ces temps-ci. Les fêtes de fin d'année devraient l'aider, du moins en principe. Les observateurs ont les yeux rivés sur la Chine, désormais grande consommatrice de produits de luxe européens: si cette clientèle devait faire défaut, les stocks, déjà considérables, d'articles haut de gamme, gonfleraient d'autant. Les consommateurs chinois ont dépensé en 2017 plus de 100 milliards d'euros en produits de luxe, soit quelque 32% du total mondial; à ce rythme, ils achèteront, en 2024, 40% des articles écoulés dans le monde par le secteur. Mais deux nuages planent.
...