Au cours des six premiers mois, un pays est sorti largement du lot : le Japon. Le revirement radical de politique de la Banque centrale japonaise, en direction d'un assouplissement monétaire extrême, a longtemps mis en ébullition les marchés financiers japonais. Le yen japonais (JPY) a piqué du nez et, parallèlement, la Bourse japonaise s'est hissée de quelques dizaines de pour cent. Mais il s'est alors avéré que le Premier ministre Abe ne souhaitait en fin de compte pas accompagner ces mesures de réformes structurelles dignes de ce nom. La Bourse a alors très rapidement chuté.
...