Le prix du sucre est retombé, cet automne, à son niveau le plus bas depuis 2008. En cause, essentiellement: la suroffre sur le marché mondial et la faiblesse du réal brésilien (BRL). Maints pays protègent leur marché national au moyen de tarifs d'importation élevés ou de prix minimum garantis supérieurs à ceux en vigueur à l'international. Les Etats-Unis appliquent des taxes à l'importation, l'Inde, des prix minimum, à quoi s'ajoutent des subsides à l'exportation. L...