La Turquie a régulièrement retenu l'attention de la communauté internationale ces dernières années. Et en particulier le président et ex-Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, l'homme fort de l'AKP, le parti au pouvoir. Il est désormais l'un des dirigeants les plus connus au monde et même en Belgique, la presse lui accordant un plus grand intérêt qu'à de nombreux autres chefs d'État et de gouvernement d'Europe occidentale. À une (légère) majorité de 51,4% (plus de 25,1 millions de voix), les Turcs ont dit " oui " au référendum du 11 avril dernier concernant une série de réformes constitutionnelles qui étendent le pouvoir du président. Selon ses opposants, Erdogan se rapproche ainsi d'un pouvoir totalitaire dans un régime présidentiel.
...