Ceux qui en 2010 ont injecté 1000 dollars dans la devise virtuelle qu'est le bitcoin ont aujourd'hui 45 millions de dollars en mains, et auront peut-être 50 millions demain. En effet, le graphique du bitcoin en dollar prend une forme de plus en plus parabolique depuis quelques semaines. Le mois dernier, la devise a plus que doublé. Elle a quadruplé depuis le début 2017, et presque sextuplé sur les douze derniers mois. En février, le bitcoin valait moins de 1000 dollars et aujourd'hui, il approche les 3000 dollars.
...

Ceux qui en 2010 ont injecté 1000 dollars dans la devise virtuelle qu'est le bitcoin ont aujourd'hui 45 millions de dollars en mains, et auront peut-être 50 millions demain. En effet, le graphique du bitcoin en dollar prend une forme de plus en plus parabolique depuis quelques semaines. Le mois dernier, la devise a plus que doublé. Elle a quadruplé depuis le début 2017, et presque sextuplé sur les douze derniers mois. En février, le bitcoin valait moins de 1000 dollars et aujourd'hui, il approche les 3000 dollars. Le bitcoin en tant que moyen de paiement gagne des galons. Progressivement, il s'affranchit du petit monde de la technologie, où il s'était enfermé pendant longtemps. De même, la résistance des autorités régulatrices s'est atténuée ces derniers temps. Désormais, les institutionnels ne considèrent plus comme tabou d'investir dans la monnaie virtuelle. Un facteur crucial dans cette montée extraordinaire : l'ampleur limitée de ce segment de marché. Actuellement, 16,3 millions de bitcoins sont en circulation, notamment du fait que seulement 1800 nouveaux bitcoins sont émis chaque jour. Dans la mesure où la demande augmente plus que l'offre, une sensible hausse du cours peut encore se produire. Un marché total de moins de 50 milliards de dollars demeure limité aux normes actuelles du monde financier. À titre de comparaison : le marché obligataire américain vaut 31.000 milliards de dollars, le marché aurifère mondial 8200 milliards, tandis que la capitalisation boursière d'Apple approche les 800 milliards de dollars. Le bitcoin n'est pas l'unique devise virtuelle, mais c'est la plus populaire. Selon le site Web spécialisé CoinMarketCap, il existe quelque 800 devises virtuelles, pour une valeur totale comprise entre 80 et 90 milliards de dollars, et un volume quotidien moyen d'environ 2 milliards de dollars.Au second semestre 2013, une première ruée a eu lieu sur le bitcoin, laquelle a contribué au quadruplement de sa valeur en peu de temps. Mais six mois plus tard, sa valeur avait baissé de moitié. Ce scénario pourrait se reproduire dans un avenir relativement proche. Le bitcoin pourrait même plonger de 80 ou 90 % cette fois. Car l'écart entre la valeur réelle d'une monnaie virtuelle (zéro) et la valeur de marché commence à être dangereusement élevé. Difficile de ne pas se remémorer la bulle spéculative des tulipes (qui a explosé en 1637), aux Pays-Bas. Une nouvelle preuve que l'inflation des actifs financiers est de plus en plus intense, et que la probabilité d'un repli (sensible) des marchés financiers pendant cet été, voire juste après, est de plus en plus réelle. Nous conseillons à nos lecteurs de ne pas sous-estimer l'importance de ce signal d'alarme, même s'ils n'ont pas investi dans le bitcoin.