C'est pour le moins étonnant, après l'agonie de la monnaie virtuelle de 2018: après un sommet à 19.000 dollars, le cours du bitcoin a plongé juste au-dessus des 3.000 dollars en décembre. Précisons néanmoins que ceux qui ont osé investir 1.000 dollars dans cette monnaie en 2010 sautent au plafond aujourd'hui, puisque la valeur de cet investissement atteint non moins de 120 millions de dollars.
...

C'est pour le moins étonnant, après l'agonie de la monnaie virtuelle de 2018: après un sommet à 19.000 dollars, le cours du bitcoin a plongé juste au-dessus des 3.000 dollars en décembre. Précisons néanmoins que ceux qui ont osé investir 1.000 dollars dans cette monnaie en 2010 sautent au plafond aujourd'hui, puisque la valeur de cet investissement atteint non moins de 120 millions de dollars.En 2017, le graphique du bitcoin avait pris la forme parabolique caractéristique d'une bulle spéculative. Dans l'univers des investissements, et c'est le seul, plus la valeur d'un actif augmente, plus il suscite d'intérêt! Cette année-là, les objectifs de cours annoncés pour la cryptomonnaie étaient renversants, autre facteur révélateur d'une ruée spéculative. Et quoique pointés du doigt pour leur caractère excessif, ces niveaux de cours époustouflants ont été atteints. Avant d'accuser une chute vertigineuse, en 2018.La cryptosphère est en pleine expansion. Selon la plateforme spécialisée CoinMarketCap, plus de 1.000 monnaies sont actuellement en circulation, pour une valeur de marché cumulée avoisinant les 200 milliards. Il s'en échange chaque jour pour quelque 3 milliards de dollars. La nouvelle ruée vers le bitcoin à laquelle nous assistons est spectaculaire, mais malgré l'engouement croissant pour ce type d'actifs, il s'agit d'un marché relativement étroit. Comparez sa valeur à celle du marché obligataire américain (31.000 milliards de dollars), à celle du marché aurifère mondial (8.200 milliards), ou à la capitalisation boursière d'Apple, d'Amazon ou de Microsoft (cap des 1.000 milliards de dollars franchi, avant de redescendre) . Courant 2017, nous avions averti nos lecteurs du risque d'une baisse de 80 à 90% du cours du bitcoin, lorsque la bulle spéculative éclaterait. Nous avions d'ailleurs comparé cette bulle à celle des bulbes de tulipes, qu'ont connue les Pays-Bas en 1637; si elle a explosé, c'est en raison de l'écart trop important entre la valeur réelle et la valeur de marché du bulbe.L'ascension actuelle du bitcoin survient alors que les Bourses de cryptomonnaies font encore régulièrement l'objet de piratages. Pour notre part, en toute franchise, nous peinons à expliquer cet essor. Certes, la tendance est alimentée par les millennials. Car, c'est un fait établi, ces jeunes de 20-40 ans biberonnés au numérique (appelés aussi "génération y"), qui ont connu la crise financière, accordent une confiance limitée aux banquiers mais sont ouverts aux instruments d'investissement alternatifs, dont les cryptomonnaies. Il est possible d'investir dans le secteur par le biais de trackers. Il existe même un "crypto-tracker" suisse (ticker: HODL) - auquel le règlement PRIIP ne s'applique donc pas. Pour les audacieux.