Le 10 mars, le holding néerlandais HAL Trust a annoncé préparer une offre publique d'achat en espèces, qu'il lancera dans les deux ou trois mois qui viennent, sur toutes les actions en circulation du dragueur néerlandais Boskalis qu'il ne détient pas encore. HAL Trust investit dans Boskalis depuis 1989 et en est l'actionnaire principal (46,2% des parts). Le holding propose 32,5 euros par action, dont un dividende de 0,5 euro, soit une prime de 28% par rapport au dernie...

Le 10 mars, le holding néerlandais HAL Trust a annoncé préparer une offre publique d'achat en espèces, qu'il lancera dans les deux ou trois mois qui viennent, sur toutes les actions en circulation du dragueur néerlandais Boskalis qu'il ne détient pas encore. HAL Trust investit dans Boskalis depuis 1989 et en est l'actionnaire principal (46,2% des parts). Le holding propose 32,5 euros par action, dont un dividende de 0,5 euro, soit une prime de 28% par rapport au dernier cours de clôture et de 29% par rapport au coût moyen pondéré des volumes des 30 jours précédents. Il estime donc la valeur de l'entreprise à 4,2 milliards d'euros, ou plus de huit fois le cash-flow opérationnel (Ebitda) attendu pour 2022. La valorisation, la plus élevée depuis 2018, reflète le récent redressement des résultats après plusieurs années difficiles: le chiffre d'affaires de Boskalis a progressé de 17,1% sur un an, à 2,96 milliards d'euros (consensus: 2,79 milliards), l'Ebitda de 14,3%, à 462 millions d'euros (attentes: 457 millions), et la perte nette de 97 millions d'euros s'est transformée en un bénéfice net de 151 millions (prévisions: 143 millions). Quant au carnet de commandes, il s'est étoffé de 100 millions d'euros, à 5,41 milliards. Boskalis table pour 2022 sur un Ebitda comparable à celui de 2021 (les analystes attendent pour leur part 522 millions d'euros). La direction de Boskalis a annoncé qu'elle allait étudier l'offre; elle pourrait faire pression pour un montant plus élevé, puisque l'action s'échange légèrement au-dessus du cours proposé depuis l'annonce. Toutefois, HAL Trust n'a cette fois-ci pas fixé comme condition l'acquisition d'au moins 95% des titres, mais a chargé une fondation distincte, Hyacinth, de racheter toutes les actions Boskalis jusqu'à 32,50 euros. Hyacinth a déjà mis la main sur 7,72 millions d'actions (6% du flottant), ce qui a porté la participation de HAL Trust à 52,1%. Fin 2021, nous pronostiquions pour l'action Boskalis une juste valeur de 30-31 euros en 2022. L'offre permet donc une belle plus-value! C'est pourquoi nous recommandons de l'accepter (rating 3A), d'autant que le montant sera peut-être relevé. Si HAL Trust retirait son offre, en revanche, l'action retomberait immédiatement à 25-27 euros. Ne perdez pas de vue qu'après la scission de CFE, un substitut parfait sera coté sur Euronext Bruxelles: DEME.