Lors de la Conferations Cup - la répétition générale de la Coupe du Monde de football -, il est subitement devenu clair pour tout le monde que tout n'est pas rose et violette au pays de la samba et du carnaval. Des dizaines de milliers de Brésiliens sont sortis dans les rues pour exprimer leur mécontentement à l'égard du gouvernement de gauche de la présidente Dilma Roussef. Trop de fonds sont consacrés à l'organisation de ces événements sportifs et trop peu aux projets sociaux et à la lutte contre la criminalité. Dans ce contexte, l'augmentation des coûts de la vie courante contrarie évidemment beaucoup les manifestants.
...