Les fidèles abonnés savent que nous apprécions énormément le groupe canadien Potash Corporation, premier producteur mondial d'engrais. L'action se trouvait même dans le portefeuille modèle lorsque BHP Billiton a lancé une offre de rachat hostile sur l'entreprise à l'été 2010. Par cette acquisition, BHP voulait s'offrir un ticket d'entrée sur le marché lucratif des engrais. A l'époque, BHP était même prête à débourser 39 milliards USD. Soit, sur la base du nombre actuel d'actions en circulation, 46,9 USD par action (43,33 USD à l'époque). Mais craignant de perdre son " joyau ", la province canadienne de Saskatchewan, qui dispose de la moitié des réserves de potasse au monde, a torpillé l'opération. Depuis, beaucoup de choses ont changé. Au niveau sectoriel, il y a eu la décision d'Uralkali de faire éclater le cartel ...