Ces profondes implications s'expliquent par le fait que cette révolution démographique est silencieuse et progressive. Or ce qui s'est produit au cours des cent dernières années est absolument sans précédents dans l'histoire du monde. Pour les investisseurs en actions et en obligations, cette révolution est à n'en point douter l'un des trois principaux vecteurs de rendements futurs de leur patrimoine mobilier.
...

Ces profondes implications s'expliquent par le fait que cette révolution démographique est silencieuse et progressive. Or ce qui s'est produit au cours des cent dernières années est absolument sans précédents dans l'histoire du monde. Pour les investisseurs en actions et en obligations, cette révolution est à n'en point douter l'un des trois principaux vecteurs de rendements futurs de leur patrimoine mobilier.Sur la période comprise entre 1950 et 2050, la population mondiale devrait s'être accrue de quelque 6.500.000.000 personnes (de 2,5 à 9 milliards d'âmes). Une explosion de la population en une seconde si l'on considère que la durée totale d'existence de notre planète est d'une seule heure. Et ce n'est pas le seul phénomène spectaculaire en l'occurrence. L'espérance de vie moyenne a aussi augmenté de manière exponentielle dans le monde. Alors qu'en 1950, un habitant de la Terre vivait " seulement " 47 ans en moyenne, selon la Population Division des Nations Unies, elle sera passée à 77 ans à l'horizon 2050. Soit une augmentation plus sensible encore que sur les 5000 années qui ont précédé. La fertilité des femmes a en parallèle diminué au niveau mondial de 5 enfants dans les années 1960 à 2,7 aujourd'hui.La proportion de personnes âgées de plus de 60 ans a triplé au cours des 50 dernières années et devrait encore tripler durant les 50 prochaines. L'effet combiné de chiffres de natalité en baisse et d'une diminution nette des chiffres de mortalité se traduit, en l'espace d'un demi-siècle, par un doublement de la proportion des plus de 60 ans au niveau mondial (de 10 à 21% en 2050). Actuellement, deux citoyens du monde fêtent leur 60eanniversaire chaque seconde.Des économies grisesIl y a trente ans, il n'existait pas d'économie " grise ", dans le sens où la consommation totale des plus de 60 ans était plus élevée que celle de la population jeune (de moins de 30 ans). En 2010, elle avait fait son apparition dans 23 pays et selon une étude de HelpAge International, en 2050, ce chiffre dépassera 89. Les défis liés au secteur des soins de santé sont dès lors majeurs, dans la mesure où il faut se préparer à devoir accueillir une forte augmentation du nombre de personnes nécessitant des soins. Ce qui se traduit par la nécessité d'employer du personnel soignant, mais aussi de créer de nouvelles infrastructures.Dans ce contexte, il demeure important pour votre portefeuille d'actions à long terme d'être ciblé sur des acteurs qui tirent (in)directement profit de cette évolution. Nous mettons ce constat en pratique depuis un certain temps déjà et avons la ferme intention de poursuivre sur cette voie. L'an dernier, nous vous avions présenté Fresenius Medical Care, le plus grand acteur mondial dans le segment des dialyses rénales. Cette fois, notre attention est retenue par le plus grand actionnaire (30,5%) de Fresenius Medical Care, Fresenius SE, qui détient également le plus grand exploitant d'hôpitaux privés en Allemagne (lire notre Flash).