Les statistiques le confirment, la reprise n'est pas pour demain. Même le Fonds monétaire international (FMI) a revu le taux de croissance à la baisse dans son rapport semestriel publié avant l'assemblée générale qui se tiendra à Lima, Pérou, le week-end prochain. Quasiment tous les pays reculeront, sauf la Chine, pourtant tellement décriée ces derniers temps. Les marchés ont bondi en avant, comme si tout cela ne les concernait pas.
...